Publicité

Conseil Informatique

Actualité

Publié le 12/01/2012 - Par la rédaction

Opteamis : fédérer, sélectionner et qualifier les prestataires informatiques

Spécialisée dans le sourcing et la mise en relation avec des prestataires informatiques, la plate-forme de référencement Opteamis a connu l’an dernier un fort développement marqué par plusieurs recrutements.

La plateforme de référencement et de mise en relation Opteamis a doublé son chiffre d’affaires en 2011 à 2,5 millions d’euros et entend faire presque aussi bien en 2012, avec une cible fixée par son président fondateur Frédéric Doumenc à 4,8 millions d’euros. Créée en 2005 pour apporter selon ce dernier « une alternative au référencement à outrance » et se rémunérant à la commission, Opteamis était longtemps restée une société unipersonnelle. Elle connaît depuis 2008 une phase d’industrialisation qui l’amène, après plusieurs recrutements, dont quatre commerciaux en 2011, à employer douze personnes, réparties en trois équipes, respectivement en charge des ventes, de l’informatique, ainsi que du sourcing et de la gestion des appels offres. Le projet pour 2012 comprend l’embauche de trois commerciaux ingénieurs d’affaires, de deux chargés de sourcing / achat et d’un informaticien.

L’autre ambition de Frédéric Doumenc et de son équipe consiste à poursuivre la qualification des fournisseurs référencés sur la base en ligne. Pour l’heure, cette dernière comprend plusieurs milliers de prestataires référencés, dont l’offre a été analysée et notée par ses propres équipes. Mais 3 680 SSII et 5 283 freelances ont déjà créé un compte sur la plateforme web d’Opteamis. Plusieurs clients ont fait la même démarche, essentiellement des mid-cap, tels que Vente Privée, Ingenico, 3M, Voyages SNCF ou encore Aldes, mais aussi de plus grands groupes comme ADP ou Air Liquide. Selon Frédéric Doumenc, l’offre d’Opteamis est en effet adaptée pour des directions achats ayant déjà mis en place leur propre référencement en matière de prestations informatiques. « Nous leur permettons d’ouvrir leurs appels d’offres sur le reste du marché sans démultiplier le nombre de prestataires qu’ils ont mis beaucoup de temps à réduire », assure-t-il.

Publié le 12/01/2012 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur et tout visiteur pourra signaler un contenu de nature à présenter un caractère illicite à l’adresse suivante : contact@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°285 - Septembre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play