Publicité

Publié le 03/09/2013 - Par la rédaction

Midi-Pyrénées : un club d’acheteurs au service du développement économique régional

Le club stratégies achats, porté par la chambre de commerce et d’industrie de Toulouse, s’est élargi au-delà des seules entreprises de l’aéronautique qui l’ont fondé, et œuvre pour le dynamisme de l’écosystème de donneurs d’ordres et sous-traitants midi-pyrénéens.

Créé il y a 20 ans, alors que des baisses de charge dans l’aéronautique appelaient un renforcement de la communication entre donneurs d’ordres et sous-traitants, le club stratégies et achats de la CCI de Toulouse a désormais élargi son réseau bien au-delà de la filière. Ainsi, il a accueilli dernièrement de nouveaux adhérents venus notamment du secteur de la santé et du public, comme le directeur des achats du CHU de Toulouse et le responsable de la mission achats de l’agglomération toulousaine.

L’autre orientation nouvelle pour ce club achats, qui compte 42 adhérents représentant 34 entreprises, est la mise en œuvre de plans d’action concrets en faveur du dynamisme économique régional. « A partir d’un club d’échanges de bonnes pratiques, nous avons développé des projets axés sur notre volonté commune de participer au soutien de l’activité économique locale. Notre démarche est résolument pragmatique et porte sur des thématiques précises, une notion de pilotage et la mise en place d’indicateurs de suivi de nos actions », défend Richard Gabry, président du club et directeur des achats de la régie des transports toulousains, Tisséo.

A la suite d’une enquête sur les relations entre donneurs d’ordres et sous-traitants de la région Midi-Pyrénées menées mi-2012, les entreprises membres sont actuellement en train de mettre en œuvre des plans d’action portant sur leurs lacunes. Quatre axes de progrès ont globalement été révélés : le degré d’anticipation des commandes, les conditions de négociation, les délais de paiement et le respect de la propriété intellectuelle. Si chaque entreprise est libre de choisir le domaine sur lequel elle entend travailler, les membres sont tous tenus d’agir et le club, via la CCI, entend bien mesurer les résultats.

En parallèle de cette action, dont le CSA présentera un bilan d’étape à l’automne, d’autres sont en cours, comme la mesure du pourcentage d’achats de chaque membre affecté aux fournisseurs locaux, suivi d’une réflexion sur des mesures propices à un accroissement de ce pourcentage. Les travaux des membres vont aussi bientôt déboucher sur la publication d’un document de référence sur la bonne gestion des révisions et revalorisations tarifaires. Pour Richard Gabry, qui remarque que « toutes ces actions peuvent permettre à chacun des membres de repositionner leur stratégie achats », ces démarches ne vont pas seulement dans le sens du soutien à l’économie local, elles sont aussi des pistes pour améliorer la performance globale des directions achats.

Publié le 03/09/2013 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur et tout visiteur pourra signaler un contenu de nature à présenter un caractère illicite à l’adresse suivante : contact@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°289 - Janvier 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play