Publicité

Nomination

Actualité

Publié le 06/12/2012 - Par la rédaction

Médiation : un nouveau médiateur et bientôt un label

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, a officialisé la passation de pouvoir entre l’ex médiateur aux relations interentreprises, Jean-Claude Volot, et son successeur Pierre Pelouzet, qui en a profité pour annoncer la création d’un label pour les entreprises signataires de la charte.

C’est Vigéo, la société de notation RSE fondée par l’ancienne secrétaire générale de la CFDT, Nicole Notat, qui planche actuellement sur l’élaboration d’une grille d’évaluation des entreprises signataires de la charte des Relations interentreprises, sur la base de laquelle ce label leur sera attribué ou pas. Pour définir les critères rédhibitoires et les autres, les auditeurs de Vigéo, qui devraient rendre leur copie à la fin de l’année, s’appuient notamment sur les travaux de la Médiation tels que la liste des 36 mauvaises pratiques dénoncées par Jean-Claude Volot en son temps. L’évaluation des donneurs d’ordres signataires de la charte se fera, bien entendu, sur la base du volontariat et restera à leur frais. Les recalés n’auront pas tout perdu, puisqu’ils pourront obtenir un plan d’action en vue de s’améliorer. Une tâche dans laquelle les cabinets de conseil achats et les organismes de formation qui ont obtenu un agrément de la Médiation pour promouvoir ses principes pourront les accompagner.

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, n’a pas manqué de saluer tout ce « travail patriotique » préalablement accompli par Jean-Claude Volot, qui se solde notamment par 305 entreprises françaises signataires de la charte, totalisant un montant d’achats annuel évalué par la Médiation à 400 milliards d’euros. Le ministre a également rappelé le grand nombre de dossiers traités par la Médiation (733) et les saisines dont il a fait l’objet. Des saisines dont 59 ont été collectives, impliquant plusieurs professions ou filières telles que la plasturgie, la chimie, les sociétés de conseil en ingénierie, le bâtiment, les producteurs de verre, les papetiers, ou encore les entreprises de recyclage.

Pierre Pelouzet a exprimé sa volonté de prolonger cette approche collective en s’appuyant sur les branches et les fédérations professionnelles, mais aussi sur d’autres organismes tels que le Medef, la CGPME, ainsi que Pacte PME, dont il était membre dans ses précédentes fonctions de directeur des achats de la SNCF. Un poste qu’il a désormais officiellement quitté et où lui succédera en janvier 2013 Stefan Bürkle, jusqu’ici directeur des achats de Geodis.

Publié le 06/12/2012 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur et tout visiteur pourra signaler un contenu de nature à présenter un caractère illicite à l’adresse suivante : contact@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°284 - Juillet - Août 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play