Publicité

E-achat Partenariat

Actualité

Publié le 21/05/2019 - Par la rédaction

Ivalua : une nouvelle levée de fonds de 60 milllions de dollars

Tout juste deux ans après sa dernière levée de fonds – 70 millions de dollars auprès de KKR – l’éditeur français vient de lever à nouveau 60 millions de dollars pour nourrir ses ambitions, grâce notamment à un nouveau partenaire, Tiger Global Management.

Si David Khuat Duy ne souhaite pas donner le détail de cette opération de levée de fonds, il assure que « le management reste majoritaire. » « Nous détenons plus de 50 % du capital, c’est un point fondamental, c’est ce qui nous permet d’avoir dans la durée une stratégie de long terme », précise-t-il. A quelques mois de souffler les 20 bougies de sa société, le fondateur se félicite d’avoir gardé le même cap depuis le début : « servir nos clients, leur apporter de la valeur et innover autour de la solution. »

Pas de détails non plus sur la répartition des 60 millions de dollars levés entre les fonds Ardian et Tiger Global Management, dont David Khuat Duy indique tout de même qu’il a apporté la majeure partie de cet investissement. Le partenaire historique Ardian, fond qui avait déjà investi dans Ivalua en 2011, profite de ce tour pour réinvestir.

Tiger Global Management est un fonds d’investissement basé à New York réputé pour investir sur des projets de long terme de sociétés technologiques telles que (pour les plus connues) Facebook, Linkedin, ou encore Spotify. Il constitue aux yeux de David Khuat Duy un allier de poids pour l’avenir. « Ils ont compris l’ADN de la société et notre plan de croissance : à peu près 50 % par an et avoir une croissance géographique mondiale. Nous commençons à avoir une taille assez significative et nous avions besoin d’un partenaire qui veuille investir dans la durée », assure-t-il. Fort de ce nouveau soutien, le patron d’Ivalua prend la liberté de conjecturer : « si, dans notre aventure, nous devions être amenés à être cotés, ce type de fonds "crossover" est capable de nous accompagner, de réinvestir et d’être dans les cinq à dix années à venir un partenaire. »

 

Une licorne, mais une licorne rentable

Qu’est ce qui pourrait justifier une introduction en bourse de l’éditeur de la suite Ivalua Buyer ? Certainement pas une nécessité en tout cas, assure son patron, fier de se parer du qualificatif de licorne mais pas de ce qu’il sous-entend en termes de rentabilité. « Nous sommes atypiques par rapport à une startup, rectifie le fondateur. Nous avons à la fois cette forte valorisation à un milliard de dollars, liée à notre forte croissance mais nous avons su garder au fil des années notre rentabilité et croître de façon saine. Nous ne sommes pas en course perpétuelle pour lever de l’argent. Ce n’est pas un objectif vital. »

Ce préalable posé, le président d’Ivalua accepte de se prêter au jeu des hypothèses qui pourraient justifier que sa société devienne cotée : « une phase de croissance qui pourrait être un passage, par exemple pour développer la marque ou rassurer nos clients grandes entreprises parce que cela crée plus de transparence » ; « accélérer sur certains marchés en Asie ou certains pays d’Europe » ; ou encore « une opportunité d’acquisition par rapport à une équipe, une technologie, un marché intéressant dans notre croissance. De jeunes sociétés apparaissent qui ont de nouvelles technologies, notamment sur l’intelligence artificielle, complémentaires de ce que nous avons », commente David Khuat Duy qui confie : « dans notre croissance la partie la plus critique est de trouver les talents pour grandir. »

 

Cap sur les 500 millions de dollars en 2023

Les objectifs de croissance de l’éditeur demeurent les mêmes que ceux annoncés à Paris en mars dernier : 500 millions de dollars en 2023, contre 115 millions de dollars en 2019 et 600 personnes fin 2019 contre 450 aujourd’hui.

Ces nouveaux moyens serviront à grossir les forces commerciales et marketing de la société, notamment localement, en Allemagne, en Angleterre, dans les pays nordiques, à Singapour, en Inde et en Australie, où Ivalua a ouvert son dernier bureau. Des déploiements sur de nouveaux marchés, notamment en Asie sont également en réflexion. « Avec KKR l’objectif c’était de mettre un pied partout dans le monde, ce que nous avons fait. Nous disposons maintenant de quinze bureaux avec une surface internationale. Dans la continuité de cette démarche, nous voulons renforcer cet investissement sur chaque zone locale », explique le président d’Ivalua.

L’arrivée de sang neuf concerne aussi les équipes qui accompagnent les déploiements des solutions et les partenaires intégrateurs. La R&D étant la troisième dimension que David Khuat Duy souhaite renforcer, notamment pour aller plus loin dans le développement de solutions packagées configurées en fonction des particularités de secteurs d’activité donnés. Après la banque assurance, l’automobile et le manufacturing, les services publics aux États-Unis, les équipes d’Ivalua travaillent actuellement sur les secteurs de la santé et des télécoms.

Plus confiant que jamais David Khuat Duy rappelle ce qui demeure à ses yeux son principal capital : « une plateforme construite autour d’une technologie unique et à la fois très configurable qui nous permet d’accompagner nos clients dans leurs évolutions. » « Nous savons que nous pouvons faire cette croissance, que le marché le permet et que notre technologie le permet », martèle le fondateur.

Ivalua capital raise - CP

Publié le 21/05/2019 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur et tout visiteur pourra signaler un contenu de nature à présenter un caractère illicite à l’adresse suivante : contact@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°285 - Septembre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play