Publicité

Carrière Etude

Actualité

Publié le 24/05/2013 - Par la rédaction

Etude : les directeurs achats, coincés dans leur tunnel de carrière ?

Le cabinet Capgemini a combiné ses practices achats et RH pour étudier les parcours de carrière d’une trentaine de directeurs achats de grands groupes français. Heureux d’exercer leur métier, ces derniers s’inquiètent pourtant de la difficulté à sortir de ce métier.

« L’idée de cette étude est née de plusieurs contacts que nous avions avec des directeurs achats qui se sentaient bien dans leur fonction, mais ne voyaient pas comment évoluer. Ce métier produit un effet tunnel, particulièrement pour ceux qui l’ont exercé pendant un certain temps. Au-delà de quatre à cinq ans, on commence à être marqué par la fonction aux yeux des dirigeants de l’entreprise. C’est le paradoxe de cette fonction, plus on est reconnu comme expert, plus il est difficile d’en sortir », analyse Philippe Rémy, SVP performance et transformation du management (achats, finances, RH…) de Capgemini Consulting. Le fait est que sur les 32 directeurs (et directrices) achats interrogés plus des trois quarts sont dans le service achats de leur entreprise depuis plus de 5 ans et plus de la moitié depuis plus de 10 ans. Ils sont également 17 sur 32 à vouloir sortir des achats dès leur prochaine fonction. Ce qui nécessitera une stratégie d’autant plus fine que 90 % d’entre eux ont passé le cap des 45 ans.

Interrogé individuellement lors d’entretiens menés conjointement avec un sociologue de la practice ressources humaines du cabinet, ces décideurs achats de premier plan ne dénigrent pas pour autant leur fonction, mais ils sont 60 % à regretter de devoir se battre au quotidien pour faire valoir la valeur ajoutée de leur fonction. L’étude ne dit pas s’il s’agit des mêmes, mais ils sont également 60 % à ne pas être rattachés à la direction générale.

Tous n’ont toutefois pas le même profil et l’étude les classe en trois typologies ayant chacune des défis particuliers à relever pour voir sa carrière rebondir vers des postes de direction. Estampillée « diplomates reconnus », la première catégorie est composée de personnes ayant évolué dans diverses fonctions en interne, avec une moins forte expertise achats mais un bon niveau de reconnaissance et souvent une place au codir. Ces diplomates devront s’appliquer à étendre leur couverture achats et à travailler sur le contrôle de la dépense plus que des seuls achats et peuvent viser des directions opérationnelles, notamment dans des BU. Les « efficaces acceptés » viennent également de l’interne, mais par la filière achats et risquent de s’enfermer dans leur expertise. Il leur faut donc surtout ouvrir la fonction sur des problématiques transverses : innovation, risque, relation partenaires externes… leur défi est de parvenir au codir, puis d’évoluer vers une autre fonction en interne. Enfin, la troisième catégorie est constituée des « experts challengés », ces directeurs achats très expérimentés, passés par plusieurs secteurs d’activité et souvent chassés. Leur défi est celui de l’intégration et de la reconnaissance en interne, il est pour eux crucial de construire des relations en interne et au sein de leur secteur hors achats.

Rien n’est impossible donc, mais il faut adopter un état d’esprit particulier : « dans un agenda très chargé, il faut mettre à profit du temps pour rebondir en améliorant sa visibilité auprès de la direction générale. Malheureusement sans ce travail lobbying, dans la majorité des cas, la direction générale ne perçoit pas dans toute sa dimension la fonction de direction achats », déplore Philippe Rémy.

Publié le 24/05/2013 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur et tout visiteur pourra signaler un contenu de nature à présenter un caractère illicite à l’adresse suivante : contact@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°285 - Septembre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play