Publicité

Partenariat RSE

Actualité

Publié le 19/08/2013 - Par la rédaction

EcoVadis : un partenariat lui ouvre les portes de la filière télécom

Le prestataire de solutions d’évaluation RSE des fournisseurs, EcoVadis, a conclu un accord avec le Gesi (Global e-Sustainability Initiative) qui regroupe 30 grands groupes, industriels et prestataires de services du secteur des télécoms.

En vertu de ce partenariat, EcoVadis reprend donc la gestion de la plate-forme collaborative E-Tasc, fondée en 2007 et jusqu’ici opérée par Achilles (un concurrent norvégien d’Ecovadis). Intégrée à la plate-forme EcoVadis, E-Tasc y devient une communauté dédiée aux acteurs des TIC (technologies de l’information et de la communication) membres du Gesi. E-Tasc regroupe initialement un millier de fournisseurs, un chiffre assez faible, mais comme le fait remarquer le co-président d'EcoVadis, Pierre-Francois Thaler, « les opérateurs télécoms ont des bases fournisseurs assez concentrées, 200 fournisseurs représentent près de 80 % des dépenses ». La plate-forme EcoVadis couvre désormais 150 catégories d’achats et 21 indicateurs, du travail des enfants aux émissions de CO2. La signature avec le Gesi ne va pas modifier sensiblement ses centres d’intérêt, si ce n’est en intégrant l’évaluation des sources de minéraux susceptibles de provenir de zones de conflit.

C’est moins l’enrichissement de sa base fournisseurs que l’accroissement de sa clientèle que vise EcoVadis. L’accord-cadre passé avec Gesi lui a déjà rapporté une douzaine de signatures avec des grands groupes tels que Deutsche Telekom, Verizon, Liberty Global, Vodafone et Telefonica. Ce sont d’ailleurs ces deux derniers qui ont introduit EcoVadis auprès de la communauté du Gesi, après l’avoir approché à titre individuel. Ce nouveau partenariat servira d’accélérateur au développement international d’EcoVadis, après la création d’un bureau à New York début 2013, en plus de celui de Londres. Les entreprises étrangères représentent désormais 75 % de ses nouveaux clients acquis depuis début 2013. Sur les 36 membres du Gesi, Pierre-Francois Thaler se fixe pour objectif d’en conquérir 25 d’ici la fin de l’année. Pour faire face à la croissance importante de son activité, EcoVadis emploie aujourd’hui 95 personnes contre une soixantaine début 2012.

L’accord avec Gesi est aussi révélateur du souhait de Pierre-François Thaler de développer son entreprise en s’appuyant sur des filières. « Nous axons de plus en plus notre développement par secteur d’activité. Dans tous les secteurs, aujourd’hui, des groupements d’entreprises se constituent pour définir des approches communes et bénéficier de synergies dans le cadre de la mise en place de politique d’achats responsables. Ou bien ces groupements n’ont pas d’outil pour traiter cette question, ou bien elles n’ont pas les ressources nécessaires pour les gérer et les développer », analyse le président d’EcoVadis. Avant Gesi, son entreprise avait déjà trouvé un soutien de poids avec l’association « Together for sustainability », fondée par six entreprises du secteur de la chimie : BASF, Bayer, Solvay-Rhodia, Henkel, Evonik et Lanxess. Elles sont désormais clientes d’EcoVadis.

Publié le 19/08/2013 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur et tout visiteur pourra signaler un contenu de nature à présenter un caractère illicite à l’adresse suivante : contact@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°285 - Septembre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play