Publicité

Publié le 08/02/2016 - Par la rédaction

CommoPrices : démocratiser l'accès au prix des matières premières

Créé en janvier 2015 par deux frères, Martin et Victor Gross, CommoPrices souhaite améliorer le pouvoir de négociation et les performances des achats, et plus généralement des entreprises, en démocratisant l'accès à l'ensemble des prix des matières premières.

Portail exclusivement dédié aux matières premières, CommoPrices donne accès aux prix de plus de 1 600 références allant des métaux aux plastiques, en passant par l'agroalimentaire ou l'énergie... « Nous couvrons les dix principales familles de matières premières, dont 800 références agroalimentaires, 400 pour les métaux et 50 pour les polymères. Ces trois catégories sont les plus consultées, pour différentes raisons. Dans le cas de l'agroalimentaire peu d'informations sont disponibles, à cause parfois de la faiblesse des volumes traités. Pour les métaux et polymères, l'information ne manque pas mais les services des agences de reporting sont très onéreux », indique Meriadec Buchmuller, directeur commercial chez CommoPrices, tout en précisant que « le prix de l'abonnement annuel sur CommoPrices varie entre 500 et 1 000 euros en fonction du nombre de matières premières sélectionnées ».

CommoPrices met également en avant l'indépendance de ses données. « Nos prix proviennent principalement des bases de données des douanes françaises. Nos cours sont ainsi le juste reflet des prix des transactions opérées sur le marché » déclare Meriadec Buchmuller, en ajoutant : « Nos clients ont la possibilité de consulter les prix des matières premières en fonction de leur pays d'origine. Ce niveau de détail est rarement disponible dans les grandes officines ».

 

Ambitions internationales

Pour assurer son développement, la jeune start-up entend poursuivre l'enrichissement de sa base de données. « A ce jour, notre principale source d'information reste les douanes françaises. Mais début 2016, nous devrions intégrer les données des douanes britanniques, sachant que les Etats-Unis, le Brésil ou encore le Japon offrent aussi un libre accès à leurs bases. Nous pouvons également nous appuyer sur les cours diffusés par des organismes internationaux comme le FMI… Notre marge de développement est considérable » explique Meriadec Buchmuller.

CommoPrices n'entend de fait pas se limiter à une clientèle français. « Notre volonté est de nous développer au niveau européen. Notre site est d'ailleurs d'ores et déjà traduit en anglais. A ce jour, nous comptons 1 000 entreprises utilisatrices mais potentiellement 10 000 sont susceptibles de recourir à notre service en France et 100 000 en Europe » indique Meriadec Buchmuller, tout en spécifiant « Nous sommes cinq personnes à temps plein. Pour accompagner notre développement, nous allons recruter des stagiaires en janvier ».

Seule start-up française lauréate de l’incubateur européen Odine, CommoPrices a reçu un financement de 100 000 euros. « Pour soutenir notre croissance organique, au-delà des fonds propres engagés en tant qu'associés et de la subvention Odine, nous prévoyons une levée de fonds. Elle devrait intervenir à la fin du premier semestre 2016 et nous permettre d’assurer notre développement qui s’accélère » annonce Meriadec Buchmuller.

Publié le 08/02/2016 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur et tout visiteur pourra signaler un contenu de nature à présenter un caractère illicite à l’adresse suivante : contact@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°285 - Septembre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play