Publicité

Publié le 17/12/2018 - Par la rédaction

Plumes des achats : quatre livres sur ordonnance

Après une année sans en 2017, la cérémonie de remise des prix littéraires organisée par l’ACA, l’Adra et le CNA a timidement ressuscitée lundi 3 décembre, dans les locaux du groupe Les Echos.

Jadis Grand Prix ACA Bruel, jusqu’en décembre 2015 et sa transformation en une grande soirée œcuménique regroupant les principales associations achats françaises, cet événement avait disparu l’an dernier, après la mise en sommeil d’X-Achats, l’association des anciens de l’école Polytechnique travaillant dans les Achats.

Renouant avec l’habitude, les présidents des trois associations ont remis leur prix à tour de rôle, avant de décerner tous ensemble un prix spécial du jury. Il revient à un ouvrage britannique édité par Kogan Page. Et comme en décembre 2014, c’est un livre sur l’économie circulaire qui est honoré : A Circular Economy Handbook for Business and Supply Chains : Repair, Remake, Redesign, Rethink, de Catherine Weetman, fondatrice de la société de conseil et coaching Re-think spécialisée sur les questions d’économie circulaire. L’ouvrage analyse les applications de l’économie circulaire à la supply chain, dans l’agroalimentaire, le textile, l’industrie électrique et électronique et les biens manufacturiers.

 

Trois scénarii pour un directeur achats

Pour le 14e Grand Prix ACA Bruel, de l’Association du Cesa achats et supply chain d’HEC, c’est un des piliers de la réflexion sur les pratiques achats, Jean Potage qui se voit récompensé pour son livre publié fin 2016, Maturité des services achats et relations clients fournisseurs (voir son interview dans La Lettre des Achats n°258). L’ancien directeur des achats de Thales, actuel vice-président du Think Tank Input2, qui envisage dans son ouvrage trois scenarii pour l’avenir des Achats. « Le scénario 1 c’est celui du "costkiller forever". Les acheteurs ont compris qu’il fallait faire autre chose, mais je ne suis pas sûr que les dirigeants l’aient tous compris. Le scénario 2, c’est celui de l’homme-orchestre, qui consiste à enfourcher les grands thèmes à la mode. Cela pose un problème d’homogénéité. Le scénario 3, le plus valorisant, est celui de directeur des ressources externes », prophétise l’auteur qui synthétise : « aujourd’hui le job d’un directeur achats, c’est de créer le panel fournisseur idéal dont son entreprise a besoin. »

De son côté, le Conseil national des achats a donné dans le cœur de métier, en désignant comme favori un spécialiste des négociations commerciales et sociales, Julien Pelabere, auteur de La négociation d’influence, chez Dunod. Jeune docteur en gestion sur la négociation après dix ans dans le conseil auprès de Leroy Merlin, Intermarché, ou encore le RAID, il défend une négociation dans l’ère du temps, fondée sur l’établissement de la confiance : « le but de la négociation ce n’est pas d’obtenir un accord, mais le meilleur accord possible. Et pour obtenir de la valeur il faut en apporter soi-même ».

Quant à l’Adra, Association des directeurs et responsables achats, c’est logiquement un ouvrage sur le management qu’elle a choisi, Le Management bienveillant, en l’occurrence, publié chez Eyrolles par un ancien DRH de Casino, Yves Desjacques et un ancien médecin urgentiste, Philippe Rodet. Un livre que la présidente de l’association, Sylvie Noël, compte bien prescrire à ses confrères : « nous devons tendre vers l’intelligence émotionnelle, cet ouvrage nous montre la marche à suivre. »

Publié le 17/12/2018 - Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°298 - Novembre 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play