Publicité

Publié le 15/04/2021 - Par Guillaume Trécan

La solidarité inter-filière seul recours contre les tensions sur les approvisionnements

Agnès Panier Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, a réuni les représentants de trois filières clientes – l’automobile, le bâtiment et l’agroalimentaire – et trois filières fournisseurs – l’électronique, la métallurgie et la chimie – pour faire le point sur leurs faibles marges de manœuvre face aux tensions d’approvisionnement.

La situation qui concernait en début d’année essentiellement les semi-conducteurs est désormais critique sur tout un panier de produits : intrants chimiques, acier et autres métaux, plastiques, pâte à papier, bois, coton... Elle de traduit par un allongement général des délais de livraison, au point de générer des arrêts de production dans certaines filières et une augmentation des prix qui va de + 6 % pour les emballages, jusqu’à + 50 à + 80 % pour l’acier, selon les chiffres mêmes de la ministre déléguée à l’industrie, qui prévoit un accroissement des difficultés jusqu’à la fin du second semestre et un pic de crise cet été « voire à la fin du second semestre concernant les semi-conducteurs ».

A en juger par les mesures retenues mercredi 14 avril, à l’issue de ce point d’étape sur le plan d’action mis en œuvre par le gouvernement dans le courant du premier trimestre, il est en effet peu probable qu’elle soit de nature à enrayer la situation. Agnès Panier-Runacher énumère : « des interventions douanières pour faciliter l’acheminement des matières premières ; des actions diplomatiques pour reprioriser des commandes dans le carnet d’ordre d’un fabricant étranger ; et des interventions pour repérer les stocks constitués de manière prudente par certains acheteurs qui pourraient éventuellement servir à débloquer d’autres situations chez certains clients »


Partager les stocks des acheteurs les plus prévoyants

Concernant la mise en commun de stocks au sein des filière, la ministre ne revendique qu’un « rôle de facilitateur » et renvoie à la solidarité inter filières (voir notre enquête dans la LDA n°296). « Des donneurs d’ordres ont pris l’habitude pendant le premier confinement de masse de porter l’approvisionnement pour une partie de leur filière. On voit que ces comportements de coopération se remettent ponctuellement en place. Cela se fait souvent au sein d’une chaine d’approvisionnement, dans des situations où le client suit un fournisseur et va ponctuellement lui donner un coup de main », explique la ministre déléguée à l’industrie.

Si le Snese, en particulier avait travaillé sur une plateforme de mise en commun des stocks permettant d’optimiser les approvisionnements en composants électroniques (voir la LDA n°256), ce projet n’a toujours pas abouti et il semble qu’aucune filière ne dispose pour l’heure d’un tel outil.

A l’occasion de cette réunion, les représentants de filières ont également souhaité passer quelques messages spécifiques aux acheteurs, ceux du secteur public d’une part, à qui il est demandé de tenir compte des difficultés d’approvisionnement de certaines entreprises dans l’appréciation de leurs retards de livraison, même chose en ce qui concerne les donneurs d’ordres de la grande distribution.


En attendant les relocalisations

Finalement ce sont les mesures à moyen long terme mises en œuvre par le gouvernement dans la cadre du plan de relance qui paraissent les plus convaincantes, en particulier celles rappelées par la ministre déléguée à l’industrie visant à « relocaliser des productions pouvant manquer à l’appel et fragiliser nos chaines de production ». A savoir l’électronique – en particulier les semi-conducteurs –, les intrants chimiques, les plastiques, l’acier et autres métaux.

A ce titre, Agnès Panier-Runacher a fait un point sur le soutien par l’Etat des projets de relocalisation : « nous avons à ce jour financé 273 projets, qui représentent 462 millions d’euros de soutien public et qui vont permettre de réaliser pour plus de 1,8 milliard d’euros d’investissements industriels ».



Publié le 15/04/2021 - Par Guillaume Trécan

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°300 - Janvier 2021

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play