Publicité

Performance

Actualité

Publié le 09/09/2013 - Par la rédaction

Groupe Vulcain : déléguer les achats pour se concentrer sur la croissance

Le groupe, spécialisé dans la protection incendie, qui enchaîne les opérations de croissance externe, tire un bilan positif d’une expérience de délégation d’achats dont il souhaite désormais faire son mode de gestion des achats.

Fondé fin 2010, le groupe Vulcain représente désormais un chiffre d’affaires consolidé de 50 millions d’euros pour un ensemble de 15 sociétés et de 400 personnes. La dernière acquisition en date étant Bretagne sécurité incendie, rachetée au printemps 2013. Avant d’être confiés à la société de conseil Buy Made Easy, qui propose une offre de délégation achats, les 10 à 15 millions d’euros d’achats annuels du groupe étaient traités par ses gestionnaires d’agencesrépartis sur 22 sites.

L’objectif visé, dans le cadre de la délégation d’achats, confié à Buy Made Easy était de gagner 10 % d’économies en deux ans par des renégociations et l’effet des synergies, afin de dégager rapidement des marges financières supplémentaires utiles à la croissance du groupe. A la mi-2013, plus de 16 % d’économies ont déjà été obtenues. Une enquête interne a également été réalisée auprès des gestionnaires des agences sur leur degré de satisfaction vis-à-vis des fournisseurs. « Pour que la remise à plat des achats fonctionne, il fallait que ces personnes sentent qu’elles ont leur mot à dire par rapport aux fournisseurs », souligne Michel Dardenne, le président du groupe. Sachant, qu’au fond, les agences ont tout intérêt à se décharger des achats pour se concentrer sur l’essentiel. « Elles sont seulement responsables de la croissance de leurs revenus », résume le président. En outre, elles ne sont pas indifférentes aux économies réalisées, « qui ont un impact sur les résultats, et donc sur les participations », note-t-il.

L’intérêt n’est pas seulement financier. Pour le patron de cette grosse PME, l’action de Buy Made Easy a aussi permis de « purifier les relations fournisseurs ». « Dans des relations qui pour beaucoup sont déjà inscrites dans la durée, le recours à un consultant évite de jouer sur la corde sentimentale », constate-t-il. Des procédures d’achat structurantes ont en outre été mises en place.

L’expérience semble probante, au point qu’en dépit de la taille désormais acquise par sa société, Michel Dardenne n’envisage pas de créer de service achats. « Ce choix nous permet de nous focaliser sur la croissance organique de la société. Au départ, cela me semblait valable pour un ou deux ans, mais plus les choses avancent, plus l’externalisation me semble la solution », conclut-il.

Publié le 09/09/2013 - Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°296 - Septembre 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play