Publicité

Publié le 22/04/2013 - Par la rédaction

E-achat : Epicor s’installe en France

L’éditeur américain, dont l’ERP couvre les principales étapes du processus d’achats, s’installe dans l’Hexagone en ouvrant un bureau à Paris-La Défense. Recrutée comme responsable channel Europe de l’Ouest, Hélène Forge est chargée d’y développer le réseau de partenaires.

Créé en 1984 et classé dans le Top 10 mondial des vendeurs d’ERP (950 millions de dollars de chiffre d’affaires en 2012, 4 000 salariés), l’éditeur  ne disposait jusqu’ici que de trois bureaux en Europe : au Royaume-Uni, en Allemagne et en Suède. En France, il se contentait de deux partenariats, avec Normasys et Consultencia, pour une douzaine de clients. L’objectif est de compter six partenaires d’ici à la fin de l’année. « Après quelques mois de prospection, nous sommes déjà en discussion avec deux sociétés et en contact avec plusieurs autres », explique Hélène Forge. Au-delà de l’Hexagone, sa « zone de prédilection », la responsable doit également développer le réseau au Benelux, en Espagne, en Italie, au Portugal et en Suisse francophone. Sur ce périmètre, Epicor entend « au moins doubler les revenus générés par ses partenaires dans les deux prochaines années ». 

Si l’ouverture d’un bureau local intervient seulement, le lancement de la suite de gestion Epicor ERP en France remonte à trois ans déjà. Renforcée en 2010 après l’acquisition de l’éditeur néerlandais Scala et proposée en mode licence – possibilité de SaaS via la plate-forme Aspaway –, elle s’adresse en priorité à des entreprises de quelques centaines de personnes, notamment des filiales de grands groupes. En matière d’achats, elle couvre la totalité du processus métier, avec toutefois quelques lacunes sur l’e-sourcing. « Les enchères ou la gestion complète des appels d’offres, abordées il y a quelques années mais peu demandées par nos clients qui se contentent d’outils classiques (logiciels bureautiques, messagerie, etc.) ne sont plus proposées de façon aussi poussée, explique Hélène Forge. Seule la gestion des RFQ, pour les demandes de prix en fonction des besoins exprimés par les prescripteurs, a été maintenue ». Mais avec la maturité achats croissante dans les PME et les ETI, et la pression des éditeurs d’ERP concurrents, les choses ne devraient pas en rester là. « Pour le marché français, l’expansion via notre réseau de partenaires est la priorité actuelle. Mais une fois cet objectif atteint, le développement du bureau local n’est pas exclu », conclut-elle.

Publié le 22/04/2013 - Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°297 - Octobre 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play