Publicité

Actualité

Publié le 18/02/2005 - Par la rédaction

Comités d’entreprise : des services achats à l’écart

Les étudiants du troisième cycle ingénierie et management des achats du pôle universitaire Léonard de Vinci se sont penchés sur les pratiques d’achat de 100 comités d’entreprises, dans des sociétés comptant au moins 300 salariés.

Chaque année, le volume d’achat de ces CE est compris entre 0,2 % et 5 % de la masse salariale brute des entreprises. Il comprend le budget alloué aux activités sociales et culturelles comme les voyages, les spectacles, l’abonnement à des magazines et les événements. Il inclut aussi le budget de fonctionnement pour la formation des élus des CE, l’achat de consommables de bureau et de prestations de conseil. Un poste de dépenses conséquent qui mérite un coup d’œil : pour une entreprise de 10 000 salariés, le budget annuel du CE correspond en moyenne à 40 millions d’euros.

Pourtant, il ressort de l’enquête que la maturité achats des CE reste faible. Les directions des achats sont très rarement consultées, par moins de 10 % des CE. Il leur est alors demandée une expertise, notamment pour les achats de voyages ou d’événements marketing, mais le mot synergie est rarement évoqué. Moins de 10 % des achats donnent lieu à des appels d’offres et moins de 5 % des CE ont reçu une formation achats. Il n’existe pas de démarche coordonnée, systématique, structurée. Un élément d’explication : les CE conservent une gestion autonome.

Autre élément important : les critères arrivant en tête lors de l’achat ne sont pas ceux classiques des services achats. En effet, la qualité perçue des produits et des services achetés prime, suivie par le prix, puis par la recommandation des fournisseurs par les organisations syndicales. L’acte d’achat est souvent fondé sur la connaissance et la confiance accordée aux fournisseurs. Il n’y a pas non plus de réelle démarche de sourcing. Preuve en est, une très faible proportion des achats est formalisée avec un cahier des charges. La démarche d’achat des CE reste encore à professionnaliser.

Publié le 18/02/2005 - Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°296 - Septembre 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play