Publicité

E-achat Salon

Actualité

Publié le 08/10/2013 - Par la rédaction

Solutions e-achats : le ROI est roi

Evoqué à de nombreuses reprises lors des conférences du salon Solutions e-Achats, qui s’est tenu du 1er au 3 octobre à Paris, le calcul du retour sur investissement (ROI) est devenu un élément clé pour justifier le déploiement d’un outil. Avec un défi : être capable d’agréger les gains financiers attendus et les bénéfices indirects.

Le sujet est venu une première fois sur la table au cours de la conférence inaugurale « acheter moins, mais acheter bien », au contenu plutôt décousu. Interrogée sur les résultats obtenus grâce à l’utilisation de la plate-forme de Perfect Commerce, Laurence Michelet, responsable des achats indirects (plusieurs centaines de millions d’euros) de la Fnac, s’est d’abord contentée d’une réponse très générale : « L’amélioration de la visibilité et l’automatisation du processus, avec davantage de maîtrise par les équipes achats (cahiers des charges plus précis, négociations mieux contrôlées, suivi renforcé de l’application des conditions, etc.), nous ont permis de dépenser moins et mieux ». Avant d’ajouter que « les gains indirects, autour des délais de traitement ou de l’accès aux informations par exemple, sont difficilement quantifiables ». Pour soutenir son client, Martial Gérardin, directeur général Europe de Perfect Commerce, est venu préciser que « l’évaluation des gains potentiels reste un sujet très compliqué ». Mais que, pour autant « le ROI est de plus en plus fréquemment calculé en amont des projets e-achat et, surtout, vérifié une fois la solution déployée ».

Soutenu dans son analyse par Anne-Marie Guillemoteau, présidente du cabinet Effixens, il a réaffirmé son propos lors de la conférence sur la pertinence des éditeurs en matière de conseil achats. « En accompagnant nos interlocuteurs dans le calcul du ROI et son suivi, nous pouvons les aider à mettre en valeur un outil pour convaincre leur hiérarchie », a-t-il expliqué. Enfin, plusieurs éditeurs venus débattre lors de la conférence sur l’e-achat et le marché des PME-PMI, interpelés par l’auditoire, ont également abordé le sujet. Sans toutefois être capables d’avancer le moindre chiffre, ni donner la moindre source d’information. « Lorsque nous commençons un projet, nous nous engageons sur un ROI établi en concertation avec notre client, a toutefois précisé Philippe de Grossouvre, directeur général France de Pool4Tool. S’il n’est pas atteint, nous appliquons une réduction sur le coût des licences ». Une stratégie qui n’a pas manqué d’interpeller ses concurrents... et de susciter l’intérêt de la poignée de PME présentes dans la salle.

Publié le 08/10/2013 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur et tout visiteur pourra signaler un contenu de nature à présenter un caractère illicite à l’adresse suivante : contact@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°284 - Juillet - Août 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play