Publicité
La Lettre des Achats - Décembre 2020 N°299
Décembre 2020

Management

Dossier

Le bio : casse-tête pour l’acheteur ?

Le bio, casse-tête pour l’acheteur ?

Les principaux labels biologiques

Témoignage

Benoît Soury - Directeur du marché bio - Carrefour
« Les fournisseurs bios ne sont pas en mesure de suivre les demandes »

Par la rédaction

Les principaux labels biologiques

Dans l’alimentaire


Le label AB impose une interdiction totale des pesticides et engrais chimiques de synthèse ainsi que des OGM.


Biocohérence renforce l’AB : aliments 100 % français, revenu décent et bien-être animal.



Biopartenaire ajoute des critères de commerce équitable



Demeter favorise la biodiversité



Nature&Progrès milite pour un respect des plantes, des animaux et des hommes.



Dans les cosmétiques



Ecocert et Cosmebio utilisent le cahier des charges Cosmos Organic : garantie d’un minimum de 95 % d’ingrédients d’origine naturelle, 95 % d’ingrédients bio parmi les agro-ingrédients transformés et minimum 20 % d’ingrédients bio sur tout le produit…



Natrue va le plus loin : tous les ingrédients et tous les procédés de fabrication sont vérifiés


Dans le textile



GOTS (global organic textile standard) suit tout le processus de fabrication des vêtements depuis la production jusqu’au mode de distribution en s’appuyant sur à des critères environnementaux et éthiques.


Oeko-Tex
va moins loin, ne s’intéressant qu’au textile lui-même.



Ecocert a également un label textile, ERTS, s’appuie sur les critères environnementaux et humains sur toute la chaîne de production.


En Europe



Le label bio Europe (la feuille verte) est semblable aux critères du label AB


L’Ecolabel Européen (la fleur européenne) pour les cosmétiques, textiles, produits d’entretien.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°300 - Janvier 2021

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play