Publicité

Publié le 07/10/2020 - Par Guillaume Trécan

LVMH tire de l’ombre les datas de ses achats transport

Avec la plateforme Sightness développée par le spécialiste des achats de transport BP2R, la coordination achats du groupe LVMH propose aux décideurs finance, achats et logistique des maisons du groupe une base d’informations unique sur leurs achats de transport. Un éclairage sur une dépense qui se chiffre en centaines de millions d’euros.


Une dizaine d’utilisateurs sont à ce jour connectés sur Sightness, cet outil Saas développé par le cabinet de conseil spécialisé dans les achats de transport BP2R qui leur donne un point de vue unique sur des achats qui non seulement pèsent plusieurs centaines de millions d’euros, mais couvre une variété de prestations vertigineuse, qui vont du transport de fret intercontinental à la livraison de pièces de luxe au domicile d’égéries de marque. Il s’agit pour l’instant d’opérationnels supply chain, d’acheteurs et même d’un directeur financier intéressés par l’activité transport à des degrés divers : performance opérationnelle, achats et contrôle de facturation.


Jusqu’à 80 types de données par catégorie

Avant de commencer à diffuser l’outil, début septembre, la coordination achats groupe a travaillé pendant près d’un an à faire remonter des données depuis ses opérateurs de transport, à les nettoyer, les enrichir et construire des tableaux de bord pertinents avec les experts de Sightness. « Nous avons en général 40 à 80 types de données par catégories de transport que nous pouvons ensuite processer », explique Jérôme Laprée, Category manager Opération et Supply Chain au sein de la coordination achats de la holding LVMH.

« Le groupe étant extrêmement décentralisé, nous pouvions éventuellement avoir une vision comptable sur nos achats de transport, mais nous n’avions aucune vision consolidée opérationnelle. Pour résoudre ce problème, plutôt que d’aller chercher en interne de l’information que nous aurions eu du mal à récupérer ou que nous n’avions pas, nous avons demandé à nos transporteurs l’information qui correspond aux activités qu’ils réalisent pour nous », relate Jérôme Laprée, qui travaille sur les dépenses transport, logistique, entreposage et énergie pour le groupe avec le renfort d’un nouveau collaborateur récemment recruté.

S’il gère en direct quelques contrats globaux de transport et logistique, notamment avec les sociétés de transport express, Jérôme Laprée doit rester fidèle à la philosophie de LVMH qui repose sur l’autonomie des « maisons ». « Nous avons un rôle d’achats, mais aussi parfois de facilitation, de support, de force de proposition… en toute humilité, parce que, dans le groupe LVMH, ce sont les maisons qui décident. Nous avons créé une base de référence qui permet aux gens d’avoir des approches tangibles, objectives sur des réalités perçues différemment. Confrontés aux données, ils vont repérer des choses qui vont les surprendre, les conduire à identifier ce que l’on pourrait ajuster, faire différemment, à quel niveau challenger nos propres organisations, nos prestataires », développe Jérôme Laprée.


Le point de départ d’une discussion entre interne et externe

Le gain de visibilité n’est pas seulement destiné aux prescripteurs et acheteurs du groupe. L’idée est aussi d’en faire bénéficier les transporteurs. « Cet outil permet une amélioration de nos interactions avec un certain nombre de nos partenaires parce qu’il établit une discussion sur les faits. Nous montrons ce que nous faisons de leurs données à tous les transporteurs qui nous en envoient. Cela participe à la création d’un environnement d’analyse et de réflexion commun. Dans ces matières d’analytics, personnes n’a la réalité absolue. C’est parce que nous allons échanger entre nous en interne, mais aussi avec nos prestataires, que nous allons nous rendre compte d’un certain nombre de choses », juge Jérôme Laprèe.

A ses yeux, la plateforme Sightness présente également l’avantage de demander peu d’efforts aux prestataires de transport pour faire remonter leurs données, à partir d’un simple fichier Exel si nécessaire. « Pour fonctionner, il faut que cela soit simple pour nos transporteurs », rappelle-t-il. « C’est justement la valeur ajoutée de Sightness de connaître ces milieux du transport, ces environnements de données, les concepts et de le traduire en tableaux de bord », estime Jérôme Laprée.

Une extension du champ d’utilisation de la plateforme est d’ores et déjà prévue dans le domaine du transport routier, initialement laissé de côté parce que plus éclaté et donc jugé moins prometteur en termes de consolidation. Des modules reposant sur des moteurs d’intelligence artificielle devraient également être mis en œuvre, dans le courant de l’année prochaine, dans le domaine du contrôle de facturation et de contrôles liés à la performance opérationnelle.


(à lire également notre enquête sur le marché du transport dans la LDA n°292)

Publié le 07/10/2020 - Par Guillaume Trécan

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°297 - Octobre 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play