Publicité

Publié le 19/12/2016 - Par la rédaction

ISM : visite du CEO américain à son représentant au Japon

Depuis sa création, il y a plus de 100 ans, jamais un CEO de l’ISM (Institut for Supply Management), la principale association de formation aux achats américaine basée à Tempe (Arizona) n’avait rendu visite à son représentant, à Tokyo. C’est chose faite depuis le 3 décembre dernier.

Le CEO de l’ISM (Institut For Supply Management), Thomas Derry a réalisé ce qu’aucun de ses prédécesseurs n’avait fait jusque-là : visiter son représentant local, l’ISM Japan, représenté par Osamu Uehara*. C’était le samedi 3 décembre dernier où devant une vingtaine d’étudiants ayant réussi leur certification le boss de la principale association de formation aux achats (créée en 1915) a pu délivrer quelques messages. Deux ont retenu l’attention : le premier rappelait l’importance de l’index PMI (Purchasing Managers Index) qui depuis sa création en 1923 fait partie des indicateurs d’activité les plus suivis outre-atlantique et au-delà ; le second confirmait l’émergence des fournisseurs de rang 2 et 3 dans la chaîne de valeur des entreprises américaines et autres. La question de l’innovation achats confirme partout son importance. Ce second message relayait cette fois une des nombreuses études du CAPS Research Institute, la branche études de l’association. Il existe aussi un CAPS Japan qui intervient régulièrement dans les événements de l’ISM local.

Un mois plus tôt, l’ISM Japan organisait sa 18ème conférence annuelle. Les 60 participants avaient notamment à leur programme les interventions du directeur du Singapore Institute of Materials Management, Roger Lee, un représentant de la Barrath University de Chennaï (Inde), le Dr. R.Venkatesh Babu et… Pascal Pajot, Head of Sanofi Business Services and Procurement pour la zone Asie, spécialement dépêché par Jean-Philippe Colin, le Directeur des Achats de Sanofi.

La visite de Thomas Derry aura sans doute rassuré sur les attentes de leur fonction les professionnels de l’achat japonais qui constatent encore un manque de reconnaissance dans leurs entreprises derrière la finance, le marketing, les RH et sans doute aussi la R&D… De son côté, l’américain qui, comme beaucoup de ses compatriotes, a fait de la Chine un de ses axes de développement pourra sans doute (re)découvrir les qualités du Japon surtout si la présidence Trump promet de générer quelques tensions avec Pékin.

La prochaine conférence annuelle de l’ISM aura lieu du 21 au 24 mai prochain à Orlando (Floride) avec David Cameron, l’ancien  Premier ministre britannique, l'homme du Brexit, en guest star.


* Osamu Uehara, est également notre correspondant au Japon.

Publié le 19/12/2016 - Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°291 - Mars 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play