Publicité

Conjoncture

Actualité

Publié le 06/04/2021 - Par François-Charles Rebeix

Edito 100% web #5 : Plans de relance à tous les étages

Pas de webinars cette semaine ! Une pause plutôt bienvenue. Mais des statistiques. L’avantage de publier sur le web, c’est la possibilité d’un comptage en temps réel. Tous les jours, nous mesurons ainsi l’intérêt que vous avez à nous lire. Et cet audimat des articles que nous publions maintenant régulièrement en ligne recèle des indications intéressantes. En les partageant avec vous, nous ferons le lien avec des plans de relance qui se préparent. Si, si, vous verrez !

Le top 6 en mars

En mars, le n°1 incontestable des articles que nous avons publiés, c’est l’annonce de ce 1er baromètre du succès de la transformation digitale. Il est sans doute encore temps de répondre si vous ne l’avez pas déjà fait. Le digital passionne, mobilise, et par-dessus-tout, l’idée d’obtenir une quelconque mesure motive. Le mois dernier, l’entretien consacré aux promoteurs du programme Scale Achats de Pwc, c’était déjà pas mal non plus : les Achats se montrent toujours friands de startups. En n°2, pointe l’article co-signé Karine Brisset, professeur d’économie spécialiste des achats et Alain Alleaume du cabinet Altaris, promoteur de longue des dates des outils digitaux, sur les enchères… Inspiré par ce prix Nobel qui à la fin de 2020 a consacré les travaux de deux chercheurs sur ce sujet, nos deux auteurs pointaient la sous-utilisation de ces outils qui peuvent « optimiser le rendement économique d’un achat ». C’était peu ou prou la formule employée dans l’article. Bingo ! Les acheteurs s’enflamment. L’article continue de monter depuis…

A égalité, en n°3, deux entretiens, l’un avec Geoffroy Naegelen, le représentant de GEP, une plateforme Achats venue d’outre-Atlantique et qui veut se renforcer en Europe, l’autre avec Gérard Dahan, le patron européen de Corcentric, même origine, même domaine, même ambition. Autre point commun : leur offre de services. C’est peut-être un tournant sur ce marché mouvant des prestataires Achat. Leurs concurrents – les purs éditeurs notamment - affutent depuis une contre-attaque. Nous les avons d’ores et déjà invités. Ils viendront. Promis. Pour faire au moins aussi bien. En n°5, c’est la confirmation du transfert d’Emmanuel Roy parti du cabinet BuyingPeers pour rejoindre Jean-Pierre Vigne, le fondateur de JICAP Performance au poste de Directeur Associé de cette nouvelle structure. Notre article relayé sur LinkedIn avait déjà fait à sa sortie un buzz terrible. Incroyable le réseau de cet ancien du Desma (Université Grenoble Alpes). A faire pâlir un MAI (Kedge Business School). En n°6, on trouve enfin notre tout premier édito web 100% en ligne et hebdomadaire. Depuis ses successeurs ont amélioré le score. Le rendez-vous s’installe. Tant mieux. Nous comptons sur vous pour celui-ci…

La RSE aux portes des points

A contrario, l’article sur les 39 proposition en faveur du label RFAR (Responsabilités Fournisseurs et Achats Responsables) échoue à la porte des points pour continuer à filer l’allégorie sportive. Même depuis Bercy, même à l’occasion de la remise de son rapport à Olivia Grégoire, secrétaire d’état chargée de l’Economie sociale, solidaire et responsable, Pierre Pelouzet, le médiateur des entreprises, imprime moins qu’un sujet sur les enchères ! Ou plutôt inversons la présentation : les acheteurs paraissent davantage intéressés par les outils susceptibles de les aider à maîtriser leurs processus achats – d’autant plus complexes que les critères à satisfaire s’étendent – qu’à se faire labelliser au terme d’un parcours pavé de formulaires, d’évaluation, de temps passé sinon de coûts associés…

Lancé en 2012 dans la foulée de la Charte Relations fournisseurs responsables (2010), ce label n’a été signé depuis que par 51 entités (dont 13 grands groupes, 12 organismes publics, 18 ETI mais 11 relevant du groupe BPCE). Son plan de relance prévoit en tout cas de mobiliser la sphère publique. Avec un objectif ambitieux : parvenir à 80% d’achats de l’Etat labellisés d’ici fin 2022. Cet « exemplarité et effet d’entraînement » devait permettre aussi d’inciter les organisations publiques comme les entreprises privées à s’engager dans cette démarche de labellisation dans le cadre d’un parcours allant de la signature de la charte au label. Une norme existe, des cabinets d’audit ont été agréés, une plateforme avec un autodiagnostic devrait être opérationnelle sous peu, la convergence vers d’autres dispositifs RSE a également été prévue (déclaration de performances extra-financières, devoir de vigilance, sociétés à missions, loi Pacte, etc.). Tout est en place. La promotion devrait aussi se faire au niveau européen.

Acheter responsable, durable, montrer la qualité de ses relations avec ses clients depuis ses fournisseurs ou ses partenaires, aucune entreprise ne trouvera à redire à cette démarche. Les plus grandes pourront s’’engager si elles ne l’on pas déjà fait. Sans doute les plus petites ne montreront pas d’emblée la même diligence. Enfin, cette idée taraude qu’une démarche Achats responsables suppose des fournisseurs eux aussi dûment labellisés. Ne pas être labellisés ne serait-il pas discriminant à terme ? Comment les entreprises appréhenderont-elles la question ? Est-ce là la clé du développement du label ?

40e proposition

Nous attendons tous les effets du plan de relance européen. Quand les ultimes arbitrages seront donnés. Le financement des activités, leur survie, leur développement, voilà la préoccupation des prochains mois pour toute entreprise. Le médiateur le sait bien qui a parcouru l’année à répéter son message sur la nécessité de payer les fournisseurs en temps et heure, de les soutenir en ne rognant pas (trop) les budgets. Nous nous permettrons de rajouter une 40e proposition à son rapport : dans le cadre de la généralisation de la facturation électronique, inciter les pouvoirs publics à mettre leur grain de sel dans toutes ces plateformes aux ergonomies multiples, complexes, qui contribuent à ralentir les flux de paiement. Le digital n’est pas la solution à tout. Ce peut-être aussi le problème… A suivre.

Liste des 51 labellisés Relations fournisseurs et Achats responsables

Publié le 06/04/2021 - Par François-Charles Rebeix

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°300 - Janvier 2021

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play