Publicité

Par la rédaction

Satelec

Une relation fournisseurs privilégiée

Pour Satelec, l’acte d’achat n’est pas seulement financier. Dans le choix de ses fournisseurs, le spécialiste des appareils à usage dentaire accorde une place importante aux prix mais aussi à la pérennité, à la fiabilité et au système qualité (certification ISO). « Le coût d’achat s’intègre dans ce périmètre. Notre obligation de maîtrise des processus, dont celui des approvisionnements, passe par cette analyse », affirme Jean-Claude Doussin, directeur de la production et des achats.
Pour de nouveaux produits, les achats travaillent très en amont et le plus tôt possible. Selon les technologies, c’est aux acheteurs de mener un sourcing approfondi pour éviter de se retrouver en situation mono-source. « Outre l’obligation d’un suivi après-vente, nos produits ont une durée de vie d’au moins dix ans ; leur composition initiale doit donc être assurée par le choix des composants  et des fournisseurs », reprend Jean-Claude Doussin. Satelec est en relation avec plus de 350 fournisseurs, parfois depuis plus de vingt ans pour certains. Ces derniers, classés comme critiques, sont suivis régulièrement, tant en termes de prestations que pour leur évolution (démarche ISO, santé financière, etc.).

Une qualité extrême

« Notre positionnement dans le secteur médical nous amène à porter une attention particulière aux problèmes d’assurance qualité. Nous sommes en situation de qualité extrême, par exemple dans le choix des matières premières et dans l’importance accordée à la traçabilité. Notre vigilance à tous les niveaux est accentuée par le fait que nous travaillons sur l’humain », poursuit le directeur des achats. Ce qui n’empêche pas Satelec de travailler dans les pays à bas coûts, notamment en tant que fabricant en Asie, même si ce champ d’action reste limité par ses exigences. « Quelques fournisseurs, avec des délocalisations ponctuelles, proposent des solutions attractives, sans dégrader la qualité et le service. Mais pour une PMI comme Satelec, les délocalisations ne sont pas une réponse automatique pour réduire les coûts. En menant un travail de fond avec nos principaux fournisseurs, nous avons pu préserver l’ensemble de notre panel, tout en restant compétitif ». Et à l’heure actuelle, 95 % des achats de Satelec restent effectués en Europe.

Portrait

Jean-Claude Doussin (59 ans, bac mathématiques et techniques) a notamment travaillé dans la gestion des stocks et des approvisionnements. En 1987, il a rejoint Satelec en tant que directeur de la production et des achats.


 

En chiffres

Satelec
Appareils périphériques à usage dentaire
Chiffre d'affaires : 60 millions d'euros
Effectif achats : 4 personnes avec un acheteur spécialisé en pièces mécaniques et injection plastique, une acheteuse spécialisée en électronique, deux acheteuses polyvalentes

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°286 - Octobre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play