Publicité

Par la rédaction

Eramet

Un plan musclé de renégociation

Pour 2009, le service achats vise 10 % de réduction des coûts. Avec la création de binômes de renégociation entre acheteurs projets et acheteurs familles.

Alfred Rosales, le directeur des achats du groupe minier, attend de ces renforts « une augmentation de la cadence et de la productivité du service achats. Tous nos engagements sont revus à la baisse », reconnaît ce dernier, pour qui les conditions économiques exceptionnelles justifient la dénonciation de contrats passés.
Eramet espère atteindre 10 % d’économies, sur un montant total de 2,7 milliards d’euros d’achats réalisés en 2008. Le plan d’action passe aussi par la recherche de gains rapides. Ainsi, pour optimiser la politique de voyages, un travail est mené avec la direction des ressources humaines et la communication, qui diffuse des messages publicitaires aux voyageurs d’affaires du groupe, pour promouvoir les recommandations du service achats.Le troisième volet du plan concerne la surveillance de la santé financière des petits fournisseurs, auxquels Eramet fournit du conseil juridique ou achats et éventuellement un soutien financier. En matière de prévention, il s’agit aussi de renforcer la communication vis-à-vis des fournisseurs non retenus à l’issue des appels d’offres, pour pouvoir les solliciter rapidement en cas de défaillance du fournisseur gagnant.
Malgré un gel des embauches, Alfred Rosales a d’autre part intégré quatre apprentis issus des troisièmes cycle achats de l’Essec et de l’IUP de Sceaux. Ils renforcent le service achats central qui compte 14 personnes, sur un total de 200 acheteurs travaillant au sein du groupe.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°288 - Décembre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play