Publicité
La Lettre des Achats - Juillet-Août 2005 N°130
Juillet-Août 2005

Marchés

Dossier

Voyages d'affaires : Embarquement immédiat pour les achats

Points-clés

Les cinq points-clés

Article

Voyages d'affaires : Embarquement immédiat pour les achats

Voyages d'affaires
Un marché de moins en moins concurrentiel

SBT et ERT
Vers une intégration des réservations et des notes de frais

Achats de voyages
Les acheteurs prennent la main

Cegelec
Mieux connaître les besoins pour mieux négocier

Témoignages

Philippe Malécot, Directeur des achats marketing et services généraux, Altadis
« Pour 2005, l'objectif est de ne pas augmenter les prix »

Julie Fouard, Responsable des achats marchés, KeyMRO
« Mutualiser les appels d'offres et les solutions »

Frédéric Lourdin, Acheteur chargé des voyages, Fournier Pharma
« Optimiser les voyages implique de meilleures négociations »

Étienne Broquet, Directeur des achats & Jean-Pierre Drioux, Responsable des projets et études, Axa France
« Agir en amont sur l'expression des besoins »

Par la rédaction

Voyages d'affaires

Un marché de moins en moins concurrentiel

L'apparition du nouveau modèle économique appliqué par Air France, la commission zéro, est une des évolutions majeures du marché (voir La Lettre des Achats n° 126 de mars dernier). Auparavant, Air France distribuait une commission aux agences sur les ventes de billets ; celle-ci a été supprimée en avril dernier. C'est désormais l'entreprise cliente qui paie l'agence pour un service autrefois gratuit. « La commission zéro a des répercussions tarifaires. Nous pratiquons maintenant un paiement par transaction et avons dû négocier avec nos agences la réduction de ces "transaction fees" », analyse Étienne Broquet d'Axa France. Ce système va probablement s'étendre au rail et à l'hôtellerie et a déjà cours chez les loueurs de voitures. Du côté des agences, la concentration a déjà commencé : Carlson Wagonlit Travel a fusionné avec Protravel en 2003, puis acheté Maritz Corporate Travel en 2004. En 2003, American Express a acquis Rosenbluth aux États-Unis. TQ3, qui fournit aux entreprises des solutions de gestion des dépenses de voyages, s'est implanté en France.
« Nous observons une consolidation sur un petit nombre d'acteurs : ils sont capables de répondre aux besoins globaux des entreprises et de déployer des outils de réservation en ligne dans plusieurs pays », explique Hervé-Joseph Antoine pour Carlson.

Une vague de concentration
De même, les services vont se concentrer sur de grands plateaux d'affaires ou des centres d'appels, parfois délocalisés, comme le développe Laurence Page de BTI France : « Nous remarquons une centralisation nationale des opérations via un "business travel center", voire européenne via un "service center" dédié à un compte en particulier ». À ce regroupement des agences fait face la consolidation du marché français de l'aérien, notamment avec la fusion d'Air France et de KLM. « La concentration ne touche pas encore trop le secteur hôtelier puisque les indépendants ont toujours beaucoup de poids en Europe. Mais ce marché répond à des règles tarifaires semblables à celles de l'aérien et une évolution similaire est à prévoir dans les prochaines années », anticipe Julie Fouard, responsable des achats marchés pour le prestataire d'externalisation des achats indirects KeyMRO (voir page 60). Ce qui limitera d'autant le pouvoir de négociation des acheteurs.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°286 - Octobre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play