Publicité
La Lettre des Achats - Avril 2009 N°171
Avril 2009

Marchés

Dossier

Places de marché : l’édifice se fissure

Les articles

Places de marché
L’édifice se fissure

Saint-Gobain
Garder la maîtrise et contrôler les opérations

Achats publics
PMI : stimuler la dématérialisation

Flottes automobiles
Attention aux embardées !

Achats publics
La gestion de flotte au service de l’État

Témoignages

Marc de Schutter - Directeur des relations fournisseurs groupe - Groupe Danone
« Un bon outil de préparation »

Éric Ducret - Chef du département supply chain solutions - EADS Astrium
« Nous privilégions une approche groupe »

Stéphane Richer de Forges - Manager Xchanging - Groupe Caisse d’épargne
« Des loueurs obnubilés par leurs difficultés »

Pierre Blondeau - Directeur de la coordination des achats généraux - Limagrain
« Freiner le renouvellement pour tenir le budget »

Points-clés

Les cinq points-clés

Les cinq points-clés

Flottes automobiles : attention aux embardées !

Par la rédaction

Achats publics

PMI : stimuler la dématérialisation

À compter de l’été prochain, tous les achats de l’État s’effectueront via PMI, la place de marché interministérielle qui a ouvert ses portes en novembre dernier. Le ministère de la défense, le seul à encore recourir à une « salle d’acquisition » propre, exploitée par deux portails spécialisés (Ixarm.com pour le matériel militaire, achats.defense.gouv.fr pour les achats courants), basculera en effet début juillet.
L’objectif du projet était double : proposer un seul point d’accès à tous les fournisseurs des services de l’État et rendre les procédures d’achat électroniques plus simples et confortables. « La plupart des plates-formes existantes étaient anti- ergonomiques, lance Gérard Roulland, chef du projet au Service des achats de l’état. Avec PMI, nous espérons attirer 100 000 fournisseurs et passer de 4 % de réponses dématérialisées en moyenne, à 50 % en 2010 ».
Côté fonctionnalités, rien de révolutionnaire. Bien que totalement nouvelle et réalisée sur la base de logiciels libres par Atexo, PMI reprend les meilleurs principes de la salle d’acquisition de la défense et de la place de marché achatspublics.com utilisée jusqu’en 2008 par les autres ministères. Elle intègre toutefois quelques outils supplémentaires, comme des enchères inversées, une gestion des notifications électroniques ou encore un système d’archivage.
En revanche, aucun traitement d’e-procurement n’est couvert. « Ces aspects seront pris en charge par un module dédié de Chorus, le futur progiciel financier de l’État basé sur SAP, avec lequel une interface est prévue », précise Gérard Roulland. Enfin, chaque ministère pourrait se doter, en amont de PMI, d’un portail de contenu informationnel, sur le modèle de ceux du ministère de la défense, qui seront conservés.


En chiffres

Les achats de l’État
• 10 milliards d’euros d’achats
• 10 000 acheteurs publics
• 1 200 entités d’achat
• 20 000 consultations

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°284 - Juillet - Août 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play