Publicité
La Lettre des Achats - Janvier 2005 N°124
Janvier 2005

Matières premières

Pétrole

Acier

Aluminium

Cuivre

Nickel

Par la rédaction

en stagnation

Pétrole

Bien que toujours élevés, les cours se sont globalement détendus en novembre et décembre. Le baril de brent est revenu à Londres autour des 40 dollars, après avoir flirté avec les 52 dollars fin octobre. Le marché reste très nerveux et réagit à la moindre annonce, comme début décembre la prise de contrôle par des manifestants au Nigeria de deux sites d'extraction de Shell, avec une interruption de production d'environ  70 000 barils par jour. Les opérateurs ont activement surveillé la réunion de l'Opep au Caire le 10 décembre. Les pays du cartel ont décidé d'en finir avec la surproduction : ils ne souhaitent pas voir les prix baisser sensiblement et revenir à 25 dollars, voire 20 dollars le baril. L'Opep prévoit ainsi de baisser ses livraisons de l'ordre de 1 million de barils par jour. En revanche, l'organisation a annoncé le maintien du niveau de ses quotas de production, hors Irak, à 27 millions de barils par jour. L'objectif annoncé est de stabiliser durablement les cours au-dessus des 35 dollars. L'Opep se réunira à nouveau le 20 janvier prochain. Pour sa part, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) anticipe une demande mondiale de 80 millions de barils par jour pour 2005, contre 82,4 millions en 2004.

> Voir les archives

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°286 - Octobre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play