Publicité

Par la rédaction

Panorama : 250 directions achats tous les noms, tous les chiffres

Comme chaque année, notre tableau exclusif présente les données clés des 250 plus grandes organisations achats. Sur l’exercice 2017, cela représente un montant total d’achats de 684,068 milliards d’euros pour un effectif de 42 090 personnes*.



AXA (2) : La direction des achats du groupe AXA est en cours de réorganisation, ce qui est susceptible d’avoir un impact sur le nombre d’acheteurs.
Engie (7) : Le périmètre couvert est celui des achats hors approvisionnements en énergie, qui représente à l’échelle du groupe 18 milliards d’euros (dont 13 milliards d’euros en OPEX)
Danone (23) : la direction des achats a été recentralisée, avec la suppression des directions achats par Business Unit. Katharina Stenholm est SVP Chief Cycles & Procurement Officer et gère la fonction achats pour l’ensemble du groupe, le lait, les plastiques, l’eau et les ressources stratégiques naturelles et les actions en matière de développement durable et d’économie circulaire.




Nokia (28) : Le groupe ne communique plus de chiffres pour la France, arguant que «les décisions ne se prennent plus en France»
Crédit Mutuel (37) : les achats d’informatique et télécoms sont gérés par la filiale Euro Information et les fournitures de bureaux par la filiale SOFEDIS. Les autres achats sont gérés par pôles géographiques et filières.
Groupe VYV (56) : le groupe VYV est issu du rapprochement des mutuelles du groupe Istya, du groupe MGEN et du groupe Harmonie. L’ex directeur achats d’Harmonie Mutuelle, Nicolas Beaufils est directeur achats et environnement professionnel du groupe VYV et l’ex directrice achats du groupe MGEN, Martine Sivrière-Lhommé est directrice achats du groupe VYV. .





Arkema (59): Beatriz Mendez est directrice des achats biens et services, Hervé Castres Saint-Martin est directeur des achats matières premières.
Eurovia (60) : l’effectif achats comprend cinq personnes en central et quatorze en délégation sur le terrain.
Chronopost (68) : Pascal Triolé est directeur industrie et achats. Le chiffre d’affaires indiqué est celui du groupe Geopost Volkswagen France (70) : certaines comodités ne sont pas prises en compte telles que l’energie ou certaines pieces détachées dans lesquelles les achats n’interviennent pas directement mais en support
InVivo (86) : La directrice des achats biens et services, Fabienne Lécuyer a rejoint le groupe en septembre et est en train de constituer son équipe pour traiter les achats groupe. Elle peut s’appuyer sur la centrale d’achat du groupe, Ouifield, qui intervient en prestation de service pour les coopératives membres de l’union InVivo et les agriculteurs. Elle comprend une cellule achats et offres de six personnes dirigée par Emmanuel Houlès.



Vinci Energies (96) : l’effectif concerne le groupe Vinci Energies. Didier Thoumsin est directeur de Vinci Energies France et chiffre d’affaires, montant des achats et effectif achats ne concernent que la France
Wabtec (112) : L’équipementier ferroviaire Wabtec (2 Mds d’€ d’achats et 350 personnes aux Achats dans le monde) possède quatre usines en France et son siège Europe, où est basé le directeur achats production groupe, François Gambier. Le montant des achats indiqué ici correspond au périmètre France. Le directeur des achats groupe est W.Kent Jones.




Zodia Aerospace (135) : Eric Carcanague est directeur achats indirects
Ingenico group (151) : Pascal Dupé et Jérémy Labbe sont respectivement directeur des achats industriels et directeur des achats indirects.



Pierre Fabre (159) : en transition, la direction des achats groupe de Pierre Fabre est pour l’heure vacante, les responsables achats de famille étant placés sous la responsabilité du DG adjoint.
Elsan (170) : le rachat de MédiPôle Partenaires par Elsan effectif mi 2017 a multiplié le périmètre des achats de 50%.
Lafarge Holcim (171) : Jean-Philippe Bénard est directeur des achats du groupe.
Fives (176) : une réflexion est en cours au sein du groupe Fives sur la pertinence de conserver une direction achats groupe. Les Achats sont pour l’heure gérés par filiales et les synergies exploitées au niveau des Business Lines.
Ipsos (181) : Bruno Robert est responsable des services généraux. les achats sont partagés entre le contrôle de gestion pour les achats métiers et les services généraux pour les achats indirects, seulement à l’échelle d’Ipsos France, il n’y a pas d’organisation achats à l’échelle mondiale.
Burger King (183) : les chiffres d’activité sont ceux du groupe Bertrand, les chiffres achats ne concernent que les enseignes Burger King et Quick.
Sanef (186) : les achats de Sanef sont gérés par une centrale d’achats basée à Senlis.
Sogefi (187) : pas de directeur achat groupe, mais des directeurs achats par Business Unit rattachés aux présidents respectifs de ces BU : BU Filtration, Frédéric Marre ; BU Suspension : Eric Frappier ; BU Air&Cooling : Luca Mancini. Quelques contrats cadres groupe (IT, travel, company car) sont gérés en central par un acheteur rattaché au directeur financier du Groupe.



Euralis (197) : La direction des achats est divisée en deux, celle du pôle Alimentaire, sous la responsabilité de Stéphane Brac de la Perrière et celle du pôle Agricole et Semences, dont le responsable des achats est actuellement en cours de nomination.
Groupe Saur (202) : Serge Lamouroux est directeur des achats métiers (pôle Eau et ingénierie) et Alban Johanno est responsable des achats indirects.
Seita (212) : Vincent Riquart est responsable des achats Europe Belgique
HeidelbergCement France (214) : la responsabilité de Jérôme Lestringant porte sur les filiales Ciments Calcia, GSM, Unibéton et Tratel.
Getlink (217) : Nicolas Beaugrand est directeur des achats et de la supply chain
Kuhn (220) : Sébastien Meyer est responsable achats du site de Saverne et coordinateur achats groupe.




AsteelFlash (241) : Ramy Karoun est directeur Global Procurement (commodités électroniques) et Sara Koettel est directrice Advanced Sourcing.
Boiron (242) : Grégory Lecaillon est directeur des achats hors-production (11 personnes) et Stéphane Richard est repsonsable achats, approvisionnement et planification pour les achats de production (9 personnes).
Urgo (243) : Il n’y a pas de directeur achats groupe. Michaël Hugues est directeur achats d’Urgo Industrie (100 M d’€ d’achats, effectif achats 18 personnes) Virginie Favray d’Urgo Healthcare (50 Md’€ d’achats, effectif achats huit personnes).
Arc (247) : les chiffres indiqués sont ceux d’Arc Europe.


*Pour obtenir ces chiffres nous avons calculé la somme des données fournies en retranchant bien sûr les informations fournies deux fois par certains groupes qui disposent à la fois d’une direction achats groupe ou d’une coordination achats groupe et de directions achats par métiers (Vinci, Safran, Airbus...)

Merci aux équipes de Bureau van Dijk qui nous ont aidé à vérifier certains chiffres.


Légende
Noir : Chiffres actualisés         Bleu clair : Données 2016-2017           Violet : Nouveaux directeurs achats

Méthodologie
Entre mai et octobre 2018, nous avons récolté les données achats de plus de 250 entreprises françaises ou filiales françaises d’entreprises étrangères. Afin de recueillir un maximum de questionnaires, plusieurs mailings ont été adressés aux directeurs achats, complétés par des relances téléphoniques ciblées. Les statistiques produites dans les pages 14 à 48 et les commentaires qui ont servi à nourrir nos analyses sont issues de près de 150 questionnaires. Les réponses obtenues, dont nous garantissons la confidentialité à nos participants, ne sont issus que des directeur achats des entreprises référencées dans notre tableau. Chaque entreprise ne produit ainsi qu’une seule réponse. Notre enquête se démarque en cela des nombreux sondages en lignes, aux populations de répondants faiblement qualifiées et dont les réponses peuvent être déséquilibrées par la sur-participation d’un service achats ou d’une catégorie sectorielle.
Tous les montants et effectifs achats en noir ont été obtenus auprès des directions achats. Les achats concernent le dernier exercice clos (2017 en général, sauf exercices décalés) et les effectifs achats sont actualisés. Nous avons fait face dans certains cas à des refus de communiquer sur ces chiffres. Parfois ces refus étaient motivés par des raisons rationnelles, telle qu’une réorganisation ou des évolutions en cours susceptibles de rendre ces chiffres obsolètes. Lorsque c’était possible nous avons exposé ces raisons en notes de bas de page, ainsi que toute particularité intéressante pour mieux comprendre la structuration des Achats.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°282 - Mai 2019

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play