Publicité

Par Guillaume Pommereau gpommereau@lettredesachats.fr

Sogerma

Les « low cost » en ligne de mire

Pour redresser la barre dans une situation difficile, Sogerma, filiale du groupe EADS, notamment spécialiste de la maintenance et de l'aménagement d'avions, met ses achats en avant. Les objectifs sont fixés, avec des économies de 5 % par an jusqu'en 2007 et un sourcing accru dans les pays à bas coûts et particulièrement en Asie, tout en augmentant la part des achats réalisés en dollars.

Pour les achats de Sogerma, le plan Star lancé pour les trois années à venir veut renforcer les orientations prises en 2004. En effet, ce plan prolonge sur 2007 l’objectif d’économie de 5 % sur l’ensemble du périmètre des achats. Pour l’atteindre, l’accent est mis sur les pays à bas coûts ; cette démarche vise aussi à accompagner la stratégie marketing de Sogerma, et plus largement d’EADS, dans ces régions du monde. « Nous visons bien sûr à améliorer la rentabilité, tout en nous inscrivant dans le plan stratégique d’EADS et de Sogerma de s’implanter dans certaines zones géographiques, et surtout en Asie. L’idée est qu’y créer de nouveaux marchés amènerait à générer de l’activité pour nos implantations européennes », détaille Laurent Gobinet, le directeur des achats. Sogerma est en phase de transfert d’activités en Chine, en Corée ou en Malaisie, pour des parties de fuselage, des sous-ensembles ou des pièces d’aérostructures d’avions et de fauteuils passagers.
« Nous voulons bénéficier d’un taux horaire moins élevé qu’en Europe sur des activités consommatrices de main-d’œuvre telles que l’assemblage ou la tôlerie. En coûts complets, la réduction des coûts est de l’ordre de 20 % à 30 %, avec cependant beaucoup d’attention à porter aux aspects logistiques ». À noter que Sogerma est aussi présent au Maroc et en Tunisie pour la maintenance d’avions dans le cadre de son activité de support global. Avec des coûts horaires intéressants, la Tunisie est complémentaire de l’activité du site de Bordeaux. « Un autre levier important reste la désensibilisation de Sogerma au dollar pour des raisons évidentes de compétitivité de nos prix de vente à l’export, avec des marchés essentiellement négociés dans cette devise. Nous avons engagé cette action pour accroître notre part achetée en dollars, soit directement auprès de fournisseurs positionnés en zone dollar (États-Unis, pays à bas coûts et autres), soit en demandant à nos fournisseurs stratégiques en zone euro de prendre en charge le risque de change et de nous proposer des prix en dollars », poursuit le directeur des achats.

Utiliser tous les leviers

Outre les délocalisations, le plan Star veut utiliser très largement tous les leviers d’action selon les familles traitées : sont de rigueur la standardisation des produits comme les matériaux, les pièces mécaniques ou électriques, ou encore le redesign to cost sur des produits nouveaux ou déjà existants. « Nous voulons agir sur notre portefeuille de fournisseurs et le réduire de 50 % en trois ans, en accentuant la mise en concurrence et le recours à une contractualisation pluriannuelle. Le but est de baisser les coûts administratifs, d’augmenter notre visibilité et de renforcer l’effet de consolidation, avec à la clé un impact sur la négociation des prix », reprend Laurent Gobinet.
Autre axe de travail : le redesign to cost, au sein d’équipes pluridisciplinaires rassemblant les achats, les études, la production et les programmes. De plus en plus régulièrement, les fournisseurs stratégiques sont de même impliqués et accompagnent l’entreprise lors des phases de développement des produits. Un rôle d’autant plus important que la part achetée représente 50 % du chiffre d’affaires. L’analyse de la valeur concerne aussi les processus, en termes de fiabilité et d’optimisation des cycles.

 

L'organisation achats

L'organisation achats comprend trois équipes, support global, aérostructures et cabines, qui suivent les principaux domaines d'activité. Laurent Gobinet est responsable hiérarchique des sites de Bordeaux, Rochefort et Toulouse. Un lien fonctionnel existe avec les services achats des filiales pour exploiter les synergies possibles. Membre du comité exécutif, Laurent Gobinet rapporte directement au président de l'entreprise. Évolution marquante : « Nous nous orientons vers une séparation des achats et des approvisionnements, en basculant ces derniers vers les lignes de production. Nos objectifs sont de donner à celles-ci l'entière visibilité des cycles de fabrication et de recentrer les achats sur leur cœur de métier », note Laurent Gobinet.
Sogerma participe au « board » des directeurs des achats d'EADS qui fixe le cadre des actions et des stratégies. Des « purchasing synergy groups » ont été créés pour mettre en place des contrats-cadres communs sur les achats généraux, les matières, les équipements standard, les études ou le conseil. Sogerma est pilote sur les parties maintenance (réparation et fournitures de rechange) et sécurité- gardiennage (facility management).


 

 

Portrait

Laurent Gobinet (maîtrise d'électronique, DESS AICE à Bordeaux) a débuté comme responsable des achats pour Thales à Bordeaux puis à Paris. Il a intégré EADS en 1998 en tant que responsable des achats et de la logistique du site de Rochefort. Il est directeur des achats et de la logistique de Sogerma à Bordeaux depuis 2001.


 

En chiffres

Sogerma
> Support global :
maintenance en conditions opérationnelles de flottes aériennes
> Aérostructures, VIP & Aircraf Modifications : sous-traitance de parties de fuselages Airbus ; activité cabines (fauteuils et environnement business class) ; aménagement complet de cabines VIP et corporate
Chiffre d’affaires : 615 millions d'euros
Effectif : 4 000 personnes
Montant des achats : 300 millions d'euros
Effectif achats : 25 acheteurs et 50 approvisionneurs à Bordeaux, Rochefort et Toulouse

Par Guillaume Pommereau gpommereau@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°286 - Octobre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play