Publicité

Par la rédaction

Les fournisseurs français toujours en tête des panels

En matière de répartition géographique des achats, les fournisseurs français conservent leur prépondérance, en captant 59 % des dépenses (en valeur). Une proportion tout de même en baisse de trois points sur trois ans. Le reste de l’Europe s’adjuge 20 % des achats des grands comptes hexagonaux. Avec 8 %, l’Asie reste devant l’Amérique du Nord (7 %). Les zones Afrique-Moyen Orient et Amérique du Sud ne s’accaparent que 2 % chacune. Des quotes-parts qui restent relativement stables par rapport à l’an dernier.
La distribution territoriale des achats montre toujours de fortes disparités entre l’industrie et les services. Beaucoup plus centrées sur la France et le vieux continent dans leurs activités et leur sourcing, les entreprises du tertiaire achètent pour 78 % dans l’Hexagone, 14 % en Europe, seulement 3 % en Amérique du Nord et 2 % en Asie. Plus internationalisés, les groupes industriels s’approvisionnent à seulement 43 % auprès de fournisseurs français, mais à hauteur de 25 % chez des Européens, de 13 % auprès d’Asiatiques et de 11 % chez des Nord-Américains.
Les secteurs qui se fournissent à moins de 50 % dans l’Hexagone sont l’automobile (33 %), la chimie et les matériaux (41 %), l’énergie (46 %) et l’aéronautique (49 %). La pharmacie et les cosmétiques (57 %), l’agroalimentaire (60 %), le BTP (70 %) et la banque-assurances (93 %) restent plus tournés vers la France. L’automobile se distingue par une forte proportion d’achats dans le reste de l’Europe (41 %), l’aéronautique en Amérique du Nord (17 %) et la chimie en Asie (12 %).


Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°288 - Décembre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play