Publicité

Par la rédaction

Automobile

Les constructeurs au régime sec

Les deux constructeurs français viennent d’annoncer des chiffres d’affaires en berne en 2008, ce qui n’augure rien de bon pour l’année en cours, notamment pour les sous-traitants.

Du côté de Renault, le chiffre d’affaires 2008 s’élève à 37,791 milliards d’euros, en retrait de 7 % par rapport à l’année précédente. Mais c’est sur le dernier trimestre de l’année que le recul est le plus important, à 28,7 %. Dans ce cadre, la réduction des coûts se positionne au premier plan : sur les achats, le groupe met en avant un gain de 353 millions d’euros en 2008, hors dédommagements fournisseurs (71 millions d’euros) et effet négatif des matières premières (271 millions d’euros). À noter que les frais généraux ont également baissé de 121 mil-lions d’euros. Chez PSA, le chiffre d’affaires 2008 s’affiche à 54,356 milliards d’euros, en glissement de 7,4 %. Comme Renault, PSA met l’accent sur les gains de 1,414 milliard d’euros réalisés dans le cadre du plan Cap 2010, sachant que la productivité achats est attendue à 6 % sur les 30 milliards d’euros d’achats du groupe.
Les deux constructeurs travaillent de même à diminuer leurs stocks, avec un impact direct sur l’activité industrielle : chez Renault, la production a ainsi baissé deux fois plus vite que les ventes au quatrième semestre 2008. Ce qui n’est pas sans conséquences chez les fournisseurs, d’autant que les deux groupes pèsent lourd, avec un montant cumulé d’achats de 55 milliards d’euros. Sur ce sujet, Faurecia, filiale de PSA, vient d’ailleurs d’annoncer un résultat net de - 569 millions d’euros et Valeo aurait sollicité le Fonds stratégique d’investissement (FSI) mis en place par l’État fin 2008. Et pour inverser la donne, les 6 milliards d’euros de prêts accordés par l’État à Renault et PSA ne devraient pas suffire…

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°287 - Novembre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play