Publicité
La Lettre des Achats - Avril 2009 N°171
Avril 2009

Management

Dossier

Performance achats : la course au cash

Les articles

Directions des achats
Des actions de court terme

Développement durable, innovation
Des indicateurs encore à construire

Autoroutes du Sud de la France
La performance se mesure en gains

Directions financières
Une surveillance renforcée

Supply chain financing
Le temps, c’est de l’argent

Indicateurs et reporting
Place à des mécanismes structurés !

Témoignages

Jérôme Tison - Responsable du contrôle de gestion achats - Bel
« Surveiller les stocks et le poste fournisseurs »

Michel Etling - Directeur administratif et financier - Compagnie parisienne de chauffage urbain
« Améliorer les conditions d’achat et la planification »

Jean-Pierre Joubert - Directeur des achats, Arnaud Vaz - Directeur financier - Hutchinson
« La crise met les achats sur le devant de la scène »

Pierre Muracciole - Directeur général adjoint économie et finances - Servair
« Une performance d’ensemble reste complexe à mesurer »

Laurent Guthmuller - Directeur des achats adjoint - Eiffage Construction
« Seuls les indicateurs financiers sont automatisés »

Par la rédaction

Autoroutes du Sud de la France

La performance se mesure en gains

Pour optimiser le suivi de 400 millions d’euros d’achats, la jeune organisation achats des Autoroutes du Sud de la France mise sur ses indicateurs. Avec, d’ores et déjà, de premiers résultats à la clé.

Depuis la création de la coordination achats en 2007, des groupes de travail ont œuvré à mettre en place les indicateurs de la fonction. « Dans la perspective de l’établissement d’un tableau de bord du type ‘‘balanced scorecard’’, nous suivons la performance achats selon quatre axes : clients-fournisseurs (qualité de service, développement durable, performances fournisseurs), métier-processus, hommes (développement des compétences : heures de formation) et finances », détaille Vincent Dagnas, responsable de la coordination des achats. Déclinés en objectifs annuels et en plans d’actions opérationnels, ces indicateurs sont bien sûr liés aux principes d’action de la direction générale et à la feuille de route de l’entreprise.
Pour Vincent Dagnas, les indicateurs financiers restent classiques. « Nous mesurons les gains sur les achats récurrents et ponctuels. Avec les achats ponctuels, nous voulons motiver les acheteurs et les approvisionneurs agissant en délégation d’achats pour qu’ils favorisent la mise en concurrence, la négociation et le recours aux contrats du groupe ». Avec des gains : en 2008 par rapport à 2007, les économies récurrentes et ponctuelles ont été multipliées par deux, « ce qui souligne l’orientation résultats de la fonction et les progrès réalisés ».

Des économies achats à valoriser

En 2009, Vincent Dagnas veut aller plus loin sur les indicateurs d’économies générées par le réseau achats. « Avec les contrôleurs de gestion, nous voulons faire mieux apparaître la contribution des achats. Pour éviter le décalage classique entre les chiffres issus des achats et ceux apparaissant dans les comptes, nos économies sont validées par le contrôle de gestion. Et dans le tableau de bord financier, deux colonnes d’écarts feront apparaître les gains achats », explique Vincent Dagnas. Qui cherche aussi à rendre plus visible la contribution de la fonction sur le terrain, avec un panier d’achats représentatif de l’activité des régions et districts (entités du réseau autoroutier). « Dans le compte d’exploitation, nous allons sélectionner des produits et des services que nous suivrons régulièrement. Avec cet indice composite, les districts pourront surveiller l’évolution de l’activité achats sous l’angle financier ».

Mesurer le taux de couverture achats

Sur la partie métier et processus, un indicateur de suivi du taux de couverture des dépenses sous contrats a été construit – d’autant plus important qu’ASF a rejoint le groupe Vinci en 2006. Avec des conséquences positives : de 2007 à 2008, ce taux est passé de 65 à 73 % sur le périmètre des achats d’exploitation. « Simultanément, les primes de volumes annuelles obtenues par le réseau achats en utilisant les contrats du groupe ont presque doublé de 2007 à 2008. Nous allons d’ailleurs les rétrocéder progressivement dans les comptes des services opérationnels. Nous voulons ainsi continuer à les motiver à employer les contrats-cadres du groupe et les contrats ASF quand ils répondent aux besoins », poursuit Vincent Dagnas.Enfin, le service achats réfléchit à un indicateur de la satisfaction de ses clients internes sur la valeur ajoutée et les services apportés par la fonction. « C’est un pilote, mené par l’une de nos régions qui a lancé une enquête de satisfaction par le biais d’un questionnaire web et e-mail. Nous envisageons de le déployer dans le réseau. Avec les résultats des audits internes, ces retours nous permettront de progresser dans la connaissance des attentes de nos clients internes et de continuer à professionnaliser l’équipe en bâtissant le plan de progrès de la filière ». À terme, un nouvel indicateur sur ce sujet devrait donc apparaître dans le tableau de bord.


Portrait

Vincent Dagnas (40 ans, IEP Lyon, Desma) a notamment occupé des fonctions de responsable des achats pour Ogura Clutch, Alstom T&D et Owens Corning Fiberglas France. Il a rejoint ASF en juin 2007 en tant que responsable de la coordination des achats.

En chiffres

ASF – Groupe Vinci
Infrastructures routières
Chiffre d’affaires 2008 : 2,3 milliards d’euros
Effectif : 5 000 personnes
Montant des achats : environ 400 millions d’euros (avec 200 millions d’achats d’exploitation)
Effectif achats : 14 personnes

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°286 - Octobre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play