Publicité

Par la rédaction

CNRS

La pérennité du service achats reconnue

Créée en 2004, la structure gérant les achats du CNRS est devenue une direction déléguée aux achats fin 2008, une forme de reconnaissance que confirment des renforts en effectifs.

L’unité propre de service achats et coordination des achats (UPSACA), qui gère les 650 millions d’euros d’achats du CNRS, est désormais une direction générale déléguée aux achats (DDA). Certes, elle dépend toujours de la direction des finances mais elle est pérennisée. « Une unité propre de service est remise en question tous les quatre ans, explique Vincent Goujon, le directeur délégué. Cela n’était pas cohérent avec notre mission de long terme ». L’embauche de deux acheteurs et la titularisation de trois postes, occupés jusqu’ici en CDD, contribuent à cette reconnaissance et portent l’équipe à treize personnes.
Les missions consistent à gérer certains achats transversaux sur des familles à enjeu stratégique ainsi que les achats scientifiques nationaux des instituts pour un montant d’au moins 133 000 euros. Avec un rôle de conseil auprès des directeurs d’unité, selon trois priorités rappelées par Vincent Goujon : « Simplifier, moderniser et sécuriser les achats des laboratoires ». À noter que la mise en place d’outils, tels que les accords-cadres pour les achats d’instrumentation scientifique (près de 60 millions d’euros annuel), a conduit à diviser par huit la durée du processus achats. Et en 2009, le déploiement de 2 000 cartes d’achat auprès des laboratoires simplifiera les achats tout en diminuant les coûts de gestion. Au deuxième trimestre, un audit interne en cours sur la fonction doit déboucher sur des préconisations qui permettront de préciser la stratégie du CNRS vis-à-vis de sa politique achats.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°287 - Novembre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play