Publicité
La Lettre des Achats - Avril 2009 N°171
Avril 2009

Marchés

Dossier

Places de marché : l’édifice se fissure

Les articles

Places de marché
L’édifice se fissure

Saint-Gobain
Garder la maîtrise et contrôler les opérations

Achats publics
PMI : stimuler la dématérialisation

Flottes automobiles
Attention aux embardées !

Achats publics
La gestion de flotte au service de l’État

Témoignages

Marc de Schutter - Directeur des relations fournisseurs groupe - Groupe Danone
« Un bon outil de préparation »

Éric Ducret - Chef du département supply chain solutions - EADS Astrium
« Nous privilégions une approche groupe »

Stéphane Richer de Forges - Manager Xchanging - Groupe Caisse d’épargne
« Des loueurs obnubilés par leurs difficultés »

Pierre Blondeau - Directeur de la coordination des achats généraux - Limagrain
« Freiner le renouvellement pour tenir le budget »

Points-clés

Les cinq points-clés

Les cinq points-clés

Flottes automobiles : attention aux embardées !

Par la rédaction

Achats publics

La gestion de flotte au service de l’État

Un opérateur sera retenu d’ici l’été pour gérer la flotte de l’État. La démarche vise les 50 000 voitures réparties entre quelques grands parcs (dont celui de la Police Nationale) et une multitude de véhicules saupoudrés entre ministères, administrations civiles et services déconcentrés. « L’objectif est d’introduire des principes de gestion là où il n’y a ce jour ni notion de flotte, ni connaissance du parc, sans parler de vision des coûts », explique Jean-Baptiste Hy, le directeur adjoint du Service des achats de l’état.
L’approche repose sur une étroite collaboration avec l’Ugap qui gère et négocie un catalogue automobile via lequel sont déjà acquis une grande partie de ces véhicules. « Les volumes concernés permettent de décrocher 30 voire 40 % de remise auprès des constructeurs et il ne s’agit pas de revenir sur le principe de l’acquisition », prévient Jean-Baptiste Hy. Il faut dire que l’État bénéficie de conditions favorables de financement et d’une fiscalité réduite. Et l’Administration des domaines dispose de l’expertise et du réseau pour la revente des véhicules. Une véritable « car policy » reste à bâtir, avec des règles de dotation, de choix et d’utilisation des véhicules. La réforme des habitudes de fonctionnement s’appuie notamment sur l’identification fin 2007 du chantier « gestion de flotte » dans le cadre de la RGPP. Il reviendra ensuite au gestionnaire désigné d’assurer l’entretien et le renouvellement du parc.
Les consultants estiment de 15 à 20 % le potentiel d’économie d’une telle approche, sur une dépense automobile sommairement évaluée à plus de 200 millions d’euros. « Nous montons un accord-cadre qui conduira dès la fin de l’année à monter une série de marchés », précise Jean-Baptiste Hy. Chaque ministère doit d’ici là s’organiser pour consolider cette gestion, en assurer le suivi et régler la prise de décisions.


En chiffres

Service des achats de l’État
Montant des achats :
10 milliards d’euros
Dépense automobile : 200 millions d’euros
Effectif achats : 60 personnes à terme


 

 

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°284 - Juillet - Août 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play