Publicité
La Lettre des Achats - Avril 2009 N°171
Avril 2009

Marchés

Dossier

Places de marché : l’édifice se fissure

Les articles

Places de marché
L’édifice se fissure

Saint-Gobain
Garder la maîtrise et contrôler les opérations

Achats publics
PMI : stimuler la dématérialisation

Flottes automobiles
Attention aux embardées !

Achats publics
La gestion de flotte au service de l’État

Témoignages

Marc de Schutter - Directeur des relations fournisseurs groupe - Groupe Danone
« Un bon outil de préparation »

Éric Ducret - Chef du département supply chain solutions - EADS Astrium
« Nous privilégions une approche groupe »

Stéphane Richer de Forges - Manager Xchanging - Groupe Caisse d’épargne
« Des loueurs obnubilés par leurs difficultés »

Pierre Blondeau - Directeur de la coordination des achats généraux - Limagrain
« Freiner le renouvellement pour tenir le budget »

Points-clés

Les cinq points-clés

Les cinq points-clés

Flottes automobiles : attention aux embardées !

Par la rédaction

Saint-Gobain

Garder la maîtrise et contrôler les opérations

Chez Saint-Gobain, les systèmes d’e-sourcing et d’e-procurement, distincts, sont basés respectivement sur les plates-formes de SynerTrade et de Quadrem. « Nous les utilisons comme des outils dédiés, adaptés à nos spécificités, et non comme des places de marché ouvertes », précise Sylvio Andréose, directeur des achats marketing-communication et du SI achats du groupe, organisé en cinq grands pôles avec des filiales dans 70 pays. Au travers de ces outils, l’objectif est de faire appliquer un processus achats commun et collaboratif dans l’ensemble des entités. La plate-forme d’e-sourcing, en ASP, permet d’optimiser la gestion des appels d’offres et des enchères. « À présent, nous mettons l’accent sur le suivi des fournisseurs », ajoute le responsable.
Quant à la solution de Quadrem (hébergement des catalogues et transmission des flux vers les fournisseurs), également en ASP, elle est en fait l’une des deux composantes d’une plate-forme d’e-procurement plus globale qui intègre par ailleurs un moteur de création de commandes propre à Saint-Gobain. Une passerelle vers Elemica, le portail du secteur de la chimie, existe aussi. Mais il ne s’agit pas d’un interfaçage « global », insiste Sylvio Andréose : « Un paramétrage limite l’utilisation à la gestion des commandes et de la chaîne d’approvisionnement avec certains fournisseurs empruntant cette place de marché ».
Ainsi organisé, le système d’e-achat de Saint-Gobain permet de garantir que les commandes sont passées au bon fournisseur et au bon prix, et d’assurer un contrôle des opérations. Par rapport à un système entièrement basé sur une solution du marché, l’intérêt reste aussi de pouvoir garder la maîtrise afin d’intégrer aisément la plate-forme avec les différents ERP existants dans le groupe.


En chiffres

Saint-Gobain
Fabrication et distribution de matériaux de construction
Chiffre d’affaires 2008 : 43,8 milliards d’euros
Effectif : 206 940 personnes
Montant des achats : 18 milliards d’euros
Effectif achats : environ 850 personnes

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°284 - Juillet - Août 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play