Publicité
La Lettre des Achats - Avril 2018 N°270
Avril 2018

Éditorial

Expérience durable

Par la rédaction

Expérience durable

Ce n’est pas un nouveau concept. Mais un simple raccourci pour regrouper expérience utilisateur et développement durable. UX et RSE pour faire encore plus court. En fait, c’est le fil-conducteur de ce numéro.

De Workplace by Facebook (voir l’entretien de Julien Lesaicherre, directeur EMEA) à Ivalua Now London en passant par le Forum Digital Achats , notre dossier RSE qui consacre que l’on peut associer Achats, développement durable et performance, un nouvel extrait de notre Top 250 des achats qui célèbre lui le mariage de raison entre les Achats et la RSE, ou encore cette enquête sur le rôle des intégrateurs dans l’implémentation des SI achats pour harmoniser la relation hommes-machines. Performance financière comme performance environnementale. La performance est partout. Mais pas à n’importe quel prix, si l’on peut dire. Pour signer des performances, il faut bénéficier de conditions optimales. Parmi celles-ci : de bons outils, une bonne ergonomie et de solides données. Sans oublier l’organisation qui va avec, bien sûr.
Workplace by Facebook ? Dans la foulée de Dropbox et d’Amazon Business le mois dernier (voir la LDA n°269 mars 2018), nous voulions continuer à explorer ces environnements de travail venus du BtoC qui partent sans complexe à la conquête des entreprises. Le rendez-vous était pris avant que n’explose l’affaire de Cambridge Analytica accusée d’avoir détourné des informations d’utilisateurs du réseau social. La maison mère prise dans la tourmente, fallait-il se priver de rencontrer les équipes de Workplace ? La curiosité a été la plus forte ! Il faut savoir être politiquement incorrect aux achats ! Prendre le temps de la réflexion tout du moins. A vous de juger. Mais les atouts du mobile, de la photo, de la vidéo, du messaging en n’ayant besoin que de télécharger une appli pour commencer à travailler devraient s’imposer. Et gagner toute la sphère professionnelle. Face à un flux de données en extension, il faudra dans le même temps en simplifier l’accessibilité et le traitement. Et veiller à leur qualité.
Ivalua l’a répété lors du 2e arrêt de son show, à Paris cette fois. Démonstration implacable en ouverture de Natacha Tréhan (directrice du Desma, Master Achats de l’IAE-Université de Grenoble) et son portrait-robot des achats 4.0 : création de valeur, contribution au développement de l’activité, élaboration de nouveaux modèles économiques, expérimentation, stratégie d’innovation, motivation des fournisseurs, organisation en réseau, animation de communautés d’achats et… leadership. Aux entreprises de réunir la puissance des outils, l’organisation et les talents. Amusant : l’instant d’après, un autre intervenant cochait un ordre d’arrivée différent. Pour lui, les talents d’abord, l’organisation ensuite et les outils enfin. Affaire de perspective. Les uns, à la tribune, fixent une vision. Les autres, sur le terrain, parlent d’expérience. Les outils et leur R&D, déroulent, eux, imperturbables, une road map qui donne la mesure des (r)évolutions à venir : intelligence artificielle (factures, classification des dépenses, contrats), expérience utilisateur et mobilité, automatisation des achats directs (élaboration de scénarios), collaboration accrue avec les fournisseurs, etc. La puissance annoncée des outils en préparation promet de ne laisser aucun répit ni aux organisations ni aux… humains. Le processus de transformation ne fait que commencer. Il sera durable.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°286 - Octobre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play