Publicité

Par la rédaction

Enjeux 2019 : au pied du mur

Les risques géopolitiques font planer un climat d’incertitude sur le cap à prendre en 2019. Le Brexit, pour commencer, dur ou pas, aura des conséquences commerciales lourdes pour les entreprises françaises et leurs directions achats : celles qui y ont des fournisseurs et celles qui y ont des activités et donc y localisent une part de leur sourcing. Les implications de cette rupture-là demeurent pour la plupart des entreprises limitées, mais il risque de ne pas en être autant du choc des superpuissances chinoise et américaine. Beaucoup d’entreprises françaises opèrent aux États-Unis et la montée des taxes sur les importations chinoises, qui constituent parfois une part importante dans leur sourcing, pourrait représenter des surcoûts significatifs. Si l’on ajoute à cela le contexte général de ralentissement de la croissance mondiale, de remontée des taux d’intérêt et d’instabilité monétaire, il est difficile de prédire d’où les coups vont partir, mais le moins que l’on puisse c’est qu’une grande vigilance est requise. Les matières premières sont déjà en tension dans de nombreux marchés fournisseurs sur lesquels la demande s’est avérée très forte en 2018. C’est le cas notamment dans l’électronique, la pharmacie ou encore certains secteurs de la chimie. Le retournement de conjoncture qui s’est amorcé, marqué par le ralentissement de la croissance mondiale, apportera sans doute un apaisement de ces tensions dans certains cas, mais pas tous. D’autant que les prix du pétrole s’inscrivent à la hausse et que les tensions géopolitiques pourraient bien mettre le feu aux poudres dans plusieurs zones d’approvisionnement en matières premières

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°283 - Juin 2019

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play