Publicité

Par la rédaction

Empreinte : un sourcing de plus en plus international

La majorité des acheteurs des grandes entreprises françaises est encore localisés en France, mais leurs fournisseurs sont de plus en plus variés. Dans l’industrie, plus de la moitié des achats se font avec des fournisseurs étrangers. Les fournisseurs européens hors France, ont notamment beaucoup progressé depuis un an.

Part d’achat en France

Le montant d’achats réalisé auprès de fournisseurs français, ou basés sur le territoire continue l’érosion légère perçue l’an dernier : à 62 % en 2015, la part d’achats en France était de 61 % en 2016 et désormais à 58 % sur l’exercice 2017. Parmi les secteurs d’activité qui contribuent le plus à cette internationalisation des achats, on trouve en particulier le secteur des industries électriques et électroniques, dont beaucoup de composants entrant dans la fabrication de leurs produits ne sont tout simplement plus fabriqués en France. L’aéronautique, avec des marchés et des usines réparties sur presque tous les continents, voit également très logiquement sont sourcing épouser de plus en plus ce profil mondialisé. Dans les autres industries mécaniques (hors automobile), les fournisseurs français font de la résistance, passés de 42 % à 50 %. C’est aussi le cas, sans surprise dans le BTP. Même si les leaders français réalisent des chantiers aux quatre coins du monde, leur base reste bien hexagonale.

Part d’acheteurs en France


Tout comme la géographie des achats, celles des acheteurs s’est légèrement internationalisée depuis l’an dernier. La proportion d’acheteurs de sociétés françaises basés en France est passée de 76 % à 73 % en un an. Dans le détail, ce sont essentiellement des sites dans le reste de l’Europe qui ont bénéficié de ce déplacement de la population globale d’acheteurs, en grande partie des acheteurs du secteur tertiaire. Les secteurs comprenant la plus grande proportion d’acheteurs hors de France sont ou bien des secteurs tels que les industries électriques et électroniques dont une grande partie du sourcing est internationalisée, ou bien des secteurs tels que celui des infrastructures liées à l’énergie et l’environnement essentiellement représenté par des grands groupes dotés de nombreuses filiales à l’étranger.



Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°282 - Mai 2019

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play