Publicité
La Lettre des Achats - Avril 2009 N°171
Avril 2009

Management

Dossier

Performance achats : la course au cash

Les articles

Directions des achats
Des actions de court terme

Développement durable, innovation
Des indicateurs encore à construire

Autoroutes du Sud de la France
La performance se mesure en gains

Directions financières
Une surveillance renforcée

Supply chain financing
Le temps, c’est de l’argent

Indicateurs et reporting
Place à des mécanismes structurés !

Témoignages

Jérôme Tison - Responsable du contrôle de gestion achats - Bel
« Surveiller les stocks et le poste fournisseurs »

Michel Etling - Directeur administratif et financier - Compagnie parisienne de chauffage urbain
« Améliorer les conditions d’achat et la planification »

Jean-Pierre Joubert - Directeur des achats, Arnaud Vaz - Directeur financier - Hutchinson
« La crise met les achats sur le devant de la scène »

Pierre Muracciole - Directeur général adjoint économie et finances - Servair
« Une performance d’ensemble reste complexe à mesurer »

Laurent Guthmuller - Directeur des achats adjoint - Eiffage Construction
« Seuls les indicateurs financiers sont automatisés »

Par la rédaction

Développement durable, innovation

Des indicateurs encore à construire

Si l’achat responsable et l’innovation font bel et bien partie des thèmes de réflexion des directions des achats, très rares sont les entreprises à avoir développé de véritables indicateurs sur ces sujets. Un retard qui traduit un manque de maturité mais aussi d’implication de la fonction.

Sur l’innovation, Stéphane Védie, P-DG d’Automotive Lighting France et directeur pays Magneti Marelli France, synthétise bien la situation de la plupart des organisations achats : « Sa mesure reste à améliorer ». Et Stéphane Védie d’ajouter : « De façon plus large, nous cherchons à mieux employer les capacités d’innovation de nos fournisseurs et leur pouvoir de suggestion ».
Au sein des Aéroports de Paris, l’innovation n’est pas non plus évaluée en tant que telle, mais par le biais de différents indicateurs : « En fonction des actes d’achat, l’indicateur de maturité achats va mesurer le caractère innovant du sourcing, la remise en cause des cahiers des charges, les démarches de marketing achats ou encore l’inclusion de clauses innovantes dans les contrats. Avec des indicateurs rouges, orange et verts, rouge signifiant que l’indicateur n’est pas bon, vert que la démarche est novatrice », détaille Christophe Koch, responsable du service performance et support achats. Qui souligne également que la maturité achats reste loin d’être simple à mesurer.
« Dans ce domaine, c’est bien la cohérence dans la durée qui est déterminante, avec un impératif : ne pas changer le baromètre en permanence. Nous voyons ainsi où nous progressons ou pas. Par exemple, nous avons amélioré notre marketing achats, avec en interne une cellule marketing qui se consacre à cette activité depuis quelques années. De même, nous avons clairement progressé sur les phases amont où nous sommes toujours plus présents, en termes de sourcing et de remise en cause du cahier des charges », conclut Christophe Koch.

Une mesure complexe à établir

Autre axe majeur de travail pour les directions des achats : le développement durable. Un axe tellement majeur qu’il reste en… réflexion dans la plupart des cas. « Pour l’instant, nous n’avons pas structuré d’indicateurs spécifiques au développement durable ou à la dimension éthique, deux thèmes importants pour les achats. Pour le pilotage, nous demeurons très classiques », note Stéphane Védie.
Chez Bel, la réflexion est en cours pour construire un indicateur sur le développement durable. « Celui-ci se fait de plus en plus indispensable. De nombreux indicateurs existent déjà sur nos consommations d’eau et d’énergie, mais ils restent spécifiques à nos activités. Nous nous devons de savoir ce que font nos fournisseurs et cela implique forcément les achats », explique Jérôme Tison. Pour le responsable du contrôle de gestion achats du spécialiste des fromages industriels, certains sujets sont assez simples à aborder, comme les achats de voyages, qui peuvent être traduits en équivalents CO2. « D’autres sont beaucoup plus complexes, comme la production de lait. Les producteurs sont nos fournisseurs, ils génèrent des impacts qui ne dépendent pas directement de Bel mais dont nous nous soucions. Il nous faut donc raisonner en cycle de vie complet, avec des indicateurs multiples sur des actions spécifiques. C’est une démarche très lourde et transversale » (voir le témoignage).

L’achat durable entre projet et réalité

Pour les Autoroutes du Sud de la France, l’achat responsable est bel et bien d’actualité. « Le développement durable constitue un objectif important pour ASF, avec entre autres la signature du Global Compact dès 2002. C’est aussi un objectif stratégique de notre politique achats que de développer des achats responsables », expose Vincent Dagnas, responsable de la coordination des achats. Un indicateur du suivi de l’aspect social a donc été mis en place pour mesurer le recours à la sous-traitance auprès d’entreprises adaptées (EA et ESAT [ex CAT]). « Nous suivons le montant dépensé et la contribution à l’objectif de taux d’emploi de travailleurs handicapés. Nous employons ces derniers pour de la sous-traitance locale, des prestations de service comme de la mise sous pli de bulletins de paie, de l’entretien d’espaces verts, etc. »
Quelques chiffres : « De 2007 à 2008, ASF a quasiment multiplié par trois le nombre d’unités bénéficiaires qui contribuent au taux d’emploi. Le bilan est donc très positif. La difficulté était de trouver un indicateur qui motive toutes les parties. Le nôtre est parlant et traduit des résultats concluants », se félicite Vincent Dagnas. Qui ne veut pas s’arrêter en si bon chemin et souhaite construire, courant 2009, un outil sur la performance environnementale et sociale des achats et des fournisseurs.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°287 - Novembre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play