Publicité

Par la rédaction

Mondialisation

Des directions achats ouvertes sur le monde

Centré sur les directions achats des grands groupes et des grandes ETI, dont les activités sont très internationalisées, le TOP250 montre que leurs Achats le sont tout autant. Un phénomène déjà très mature dans certains secteurs d’activités et qui continue à progresser dans d’autres.










Part d’achat en France

Le montant d’achats réalisé auprès de fournisseurs français, ou basés sur le territoire est sensiblement identique à l’année dernière à 61 % (contre 62 en 2016). Les directions achats du secteur banque-assurance demeurent celles qui achètent le plus français, même si les grands groupes aux activités internationalisées sont légèrement sur représentés dans cette catégorie. Dans le BTP, autre secteur qui achète beaucoup en France, on note tout de même un rééquilibrage en cours vis-à-vis d’un sourcing plus ouvert sur le monde. Sachant que là-aussi bon nombre de nos répondants ont pour mission d’accompagner des chantiers un peu partout dans le monde. Pas d’évolutions notables en revanche dans des secteurs comme la pharmacie, cosmétique ou encore l’électrique électronique, où les Achats pratiquent de longues dates un sourcing à l’échelle mondiale.

Part d’acheteurs en France

Si de plus en plus de directions achats françaises sont confiées à des non francophones, comme viennent l’être celles en ce mois d’octobre de Sanofi ou du groupe Seb, la population des acheteurs d’entreprises françaises n’a pas connu d’évolutions notables de ses implantations depuis 2016. Dans l’ensemble les trois-quarts des acheteurs d’entreprises françaises sont basés en France. Les secteurs où les directions achats ont le plus d’équipes hors de France sont la pharmacie cosmétique (32 %), l’énergie, environnement (41 %) et les industries électriques, électroniques (43 %).

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°276 - Novembre 2018

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play