Publicité
La Lettre des Achats - Février 2005 N°125
Février 2005

Management

Dossier

Développement durable : des achats éco-compatibles ?

Les articles

Développement durable : des achats éco-compatibles ?

Normes environnementales et écolabels
L'essor des notations

Union européenne
L'industrie passe au vert

France
Des contraintes environnementales pour les entreprises

Développement social
Vers des achats plus éthiques

Mairie d'Angers
Des achats éco-responsables

International
L'âge d'or de l'environnement

La CDAF à l'étude
Un référentiel pour le développement durable

Déchets industriels
Les trois catégories

Traitement des déchets
Un marché en forte progression

Dématérialisation : pourquoi la facture électronique doit intéresser les achats

Facture
Au coeur de la relation commerciale

Europe
Les barrières légales sont tombées

EDI
Une alternative pour le zéro papier

GE Factorance
A l'avant-poste de la dématérialisation

Témoignages

Zeev Flath Consultant associé, 2C Management
« La maîtrise des risques n'a pas de prix »

Jacques Barrailler Directeur des achats groupe, Alcan
« Intégrer l'environnement dès la conception du produit »

Frédéric André Responsable des achats et de l'environnement, Delipapier
« Une majorité de nos fournisseurs est certifiée ISO 14001 »

Vincent Roubertie Chef du département achats, Cogema Logistics
« Nous mettons en place une cartographie des risques »

Jean-Michel Coulon Directeur des achats, Michelin
« Protéger l'industrie de la gomme naturelle »

Frédéric Baverez Directeur réduction des coûts et achats, Suez
« Prendre en compte le coût total d'usage des produits »

Dirk Boon Coordinateur environnement, Volvo 3P et Jean-Marc Lanne Secrétaire général des achats, Volvo 3P
« Anticiper en permanence la législation environnementale »

Ludo Graulus IT manager, VCST Belgique
« Des factures dématérialisées à l'échelle européenne »

Philippe Vandel Directeur des ventes e-services, Guilbert – Office Dépôt
« La dématérialisation fiscale est un gain pour nos clients »

Florent Boyeldieu Responsable des achats, MTK
« Plusieurs clients nous demandent la dématérialisation en EDI »

Dématérialisation : pourquoi la facture électronique doit intéresser les achats

Points-clés

Dématérialisation
Les dix points-clés

Interviews

Jean-Paul Laude - Secrétaire général des achats, Crédit Lyonnais
« L'intégration de nouveaux fournisseurs est facilitée »

Alexandre Scheer - Responsable du contrôle de gestion et des SI achats groupe, Galeries Lafayette
« 60 millions d’euros d’achats sont dématérialisés »

Jean-René Laplace - Responsable du département e-business, Total
« Nous avons dû prolonger la phase pilote »

Par la rédaction

France

Des contraintes environnementales pour les entreprises

La loi NRE n° 2001-420 demande aux entreprises cotées de donner des informations sur la manière dont elles prennent « en compte les conséquences sociales et environnementales de leur activité ».

La charte de l'environnement a fait son entrée dans la constitution fran- çaise en juin 2004, consacrant le droit de chacun à vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé. Elle couronne le principe de précaution, entraînant l'apparition d'un devoir de réparation des dommages. Il concerne plus spécifiquement les entités publiques dans un premier temps mais risque à terme de s'appliquer à tous les acteurs économiques (voir La Lettre des Achats n° 119).

La loi relative à la prévention des risques technologiques et à la réparation des dommages a été votée en 2003, deux ans après la catastrophe d’AZF. Elle concerne les établissements classés Seveso (hauts risques) et les établissements de stockage souterrain de produits dangereux.

Le plan Climat de juillet 2004 prévoit une économie de 72 millions de tonnes de CO2 chaque année pour correspondre aux objectifs du protocole de Kyoto de réduction des gaz à effet de serre.

La législation environnementale pour les entreprises est aussi de plus en plus contraignante.
Les installations agricoles ou industrielles susceptibles de créer des pollutions ou des risques doivent respecter la législation des installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE). Les Drire (directions régionales de l'industrie, de la recherche et de l'envi- ronnement) effectuent des contrôles et sanctionnent si nécessaire. Une taxe générale sur les activités polluantes (TGAP) existe depuis 1999 et concerne les domaines de l'air, des déchets, des huiles usées, le bruit des aéroports, l'eau, les phosphates, les phytosanitaires et les granulats.

- Certaines entreprises adoptent des démarches volontaires. 34 sociétés industrielles et quatre fédérations professionnelles se sont regroupées dans l'Association des entreprises pour la réduction de l'effet de serre (Aeres). D'autres mettent en œuvre des plans environnement d'entreprise (PEE).

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°286 - Octobre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play