Publicité
La Lettre des Achats - Janvier 2005 N°124
Janvier 2005

Management

Dossier

Matières premières : la hausse, prétexte aux délocalisations

Les articles

Matières premières : la hausse, prétexte aux délocalisations

PME : les achats  adaptent les recettes des grands

Acheteur en PME
Le parcours du combattant

Pacte PME
Les grands comptes s'ouvrent aux PME

Soermel Laser
L’union fait la force

Atlantem
Une priorité : contrer la hausse des prix

Étude lectorat
Votre organisation achats nous intéresse !

Achats publics : l’Europe gagnée par les nouveaux outils

Union européenne
Un cadre juridique disparate

Allemagne
La révolution e-Vergabe

Partenariat privé-public
Une association gagnante

Témoignages

Alain Poix Directeur général, Fim
« Une table ronde pour rassembler  clients et fournisseurs »

Jean-Paul Bugaud Directeur général, Symap
« Faire passer les hausses de prix auprès des acheteurs »

Francis Sarrazin, Consultant indépendant en achats et productivité
« Autre problème lié à la pénurie : le manque de visibilité »

Joël Pautrieux Directeur des achats, ECM
« Réduire la hausse plutôt que la supprimer complètement »

Laurent Villard Senior purchasing director, mechanical commodities, Electrolux Home Products Europe
« La hausse sert d’accélérateur vers les pays à bas coûts »

Patrice Puthod Directeur des achat, Lohr
« Garantir l'alimentation des lignes de fabrication »

Philippe Vandecasteele Directeur des achats, Montupet
« Des matériaux recyclés pour baisser nos prix d'achat »

Yvon Squividen Responsable des achats, Triapt Production
« Remettre nos produits sur la planche à dessin »

Matthieu Velthier Responsable des achats, Zefal
« Nous regroupons de plus en plus nos achats »

Christophe Hilpert Responsable des achats et de la logistique, Mesura
« Maintenir des relations pérennes avec nos fournisseurs »

Philippe Monnier Responsable des achats et de la logistique, SNEES
« Nous avons sécurisé nos achats auprès de nos fournisseurs »

Ezio Melzi Directeur commercial, BravoSolution
« Une place de marché  pour centraliser les contrats-cadres »

Friedrich Ludwig Hausmann Spécialiste du droit des marchés publics, Freshfields Bruckhaus Deringer
« La dématérialisation automatise les procédés »

Urbain Bruggeman Directeur, cellule conseil et politique d'achat du gouvernement belge
« Une communauté en ligne pour partager les pratiques d'achat »

Elisabeth Vogt Chef du secrétariat de la Commission des achats
« Une plate-forme internet commune à toute la Suisse »

Martin Lightbown Directeur des achats, université de Warwick
« Regrouper les achats généraux des universités »

Niels Frederiksen Directeur, National Procurement Ltd
« La dématérialisation a abouti à 30 % d'économies »

PME : les achats adaptent les recettes des grands

Points-clés

Les cinq points-clés

Achats publics : l’Europe gagnée par les nouveaux outils

Par la rédaction

Elisabeth Vogt Chef du secrétariat de la Commission des achats

« Une plate-forme internet commune à toute la Suisse »

Suisse

« La rationalisation des achats est entreprise depuis longtemps dans la confédération helvétique. L'achat de biens et de services est réalisé par les administrations centrales. Il existe une distinction entre le secteurs civil et militaire : l'Office fédéral de la construction et de la logistique s'occupe des biens de l'administration civile comme le mobilier, les fournitures de bureau, les publications, les imprimés et l'équipement informatique. Le Groupement de  l'armement (GDE) achète les biens pour la défense, la protection de la population et le sport. Les services d'achat centraux ont pour mission de standardiser les produits qu'ils achètent et de conclure des contrats-cadres pour les volumes importants. Si un organe central veut acheter des biens spécifiques, il doit demander au département financier la délégation de cette compétence. En revanche, les achats de  services sont largement décentralisés. Les services achats ont un centre de compétences à disposition qui fournit trois services : le conseil juridique,  l'assistance administrative dans les procédures  d'appels d'offres et la formation et le perfectionnement. La Commission des achats de la fédération a pour mission d'assurer la coordination entre les  différents services achats et de définir la politique d'achat. Elle répond à des questions d'importance stratégique et politique et donne aux services des recommandations. Dans cette commission siègent aussi, à côté des services achats, les administrations compétentes pour la protection de l'environnement, les questions de concurrence et d'économie. Parallèlement aux intérêts économiques, la politique d'achat de la fédération prend en compte les  facteurs sociaux et environnementaux.
Une plate-forme internet commune à toute la Suisse est mise à disposition pour les appels d'offres publics auxquels la fédération et les cantons participent (www.simap.ch). Le comité d'e-procurement a été créé pour la coordination et la promotion de ce  programme à l'échelle nationale. Des enchères inversées ont eu lieu pour la confédération, sous forme de pilotes. Leur introduction nécessite de nouvelles bases légales, étudiées dans le cadre de la révision actuelle de la législation des marchés publics ».

PORTRAIT
Elisabeth Vogt est chef du secrétariat de la Commission des achats de la confédération  au sein de l'Office fédéral des constructions et de la logistique.
EN CHIFFRES
Achats de la confédération helvétique :  3,91 milliards d’euros
Achats de la confédération, des communes et des cantons : 19,53 milliards d’euros soit 25 % des dépenses publiques, pour les biens, services et prestations de construction

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°286 - Octobre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play