Publicité
La Lettre des Achats - Janvier 2005 N°124
Janvier 2005

Management

Dossier

Matières premières : la hausse, prétexte aux délocalisations

Les articles

Matières premières : la hausse, prétexte aux délocalisations

PME : les achats  adaptent les recettes des grands

Acheteur en PME
Le parcours du combattant

Pacte PME
Les grands comptes s'ouvrent aux PME

Soermel Laser
L’union fait la force

Atlantem
Une priorité : contrer la hausse des prix

Étude lectorat
Votre organisation achats nous intéresse !

Achats publics : l’Europe gagnée par les nouveaux outils

Union européenne
Un cadre juridique disparate

Allemagne
La révolution e-Vergabe

Partenariat privé-public
Une association gagnante

Témoignages

Alain Poix Directeur général, Fim
« Une table ronde pour rassembler  clients et fournisseurs »

Jean-Paul Bugaud Directeur général, Symap
« Faire passer les hausses de prix auprès des acheteurs »

Francis Sarrazin, Consultant indépendant en achats et productivité
« Autre problème lié à la pénurie : le manque de visibilité »

Joël Pautrieux Directeur des achats, ECM
« Réduire la hausse plutôt que la supprimer complètement »

Laurent Villard Senior purchasing director, mechanical commodities, Electrolux Home Products Europe
« La hausse sert d’accélérateur vers les pays à bas coûts »

Patrice Puthod Directeur des achat, Lohr
« Garantir l'alimentation des lignes de fabrication »

Philippe Vandecasteele Directeur des achats, Montupet
« Des matériaux recyclés pour baisser nos prix d'achat »

Yvon Squividen Responsable des achats, Triapt Production
« Remettre nos produits sur la planche à dessin »

Matthieu Velthier Responsable des achats, Zefal
« Nous regroupons de plus en plus nos achats »

Christophe Hilpert Responsable des achats et de la logistique, Mesura
« Maintenir des relations pérennes avec nos fournisseurs »

Philippe Monnier Responsable des achats et de la logistique, SNEES
« Nous avons sécurisé nos achats auprès de nos fournisseurs »

Ezio Melzi Directeur commercial, BravoSolution
« Une place de marché  pour centraliser les contrats-cadres »

Friedrich Ludwig Hausmann Spécialiste du droit des marchés publics, Freshfields Bruckhaus Deringer
« La dématérialisation automatise les procédés »

Urbain Bruggeman Directeur, cellule conseil et politique d'achat du gouvernement belge
« Une communauté en ligne pour partager les pratiques d'achat »

Elisabeth Vogt Chef du secrétariat de la Commission des achats
« Une plate-forme internet commune à toute la Suisse »

Martin Lightbown Directeur des achats, université de Warwick
« Regrouper les achats généraux des universités »

Niels Frederiksen Directeur, National Procurement Ltd
« La dématérialisation a abouti à 30 % d'économies »

PME : les achats adaptent les recettes des grands

Points-clés

Les cinq points-clés

Achats publics : l’Europe gagnée par les nouveaux outils

Par la rédaction

Ezio Melzi Directeur commercial, BravoSolution

« Une place de marché  pour centraliser les contrats-cadres »

Italie 

« Il existe une réelle volonté du gouvernement italien d'œuvrer pour une meilleure rationalisation des achats. À la fin 1999, la société Consip a été créée pour centraliser les achats et négocier les accords-cadres avec les fournisseurs, pour toute l'administration publique et les municipalités italiennes. Elle a lancé très vite une place de marché avec plusieurs catalogues électroniques pour des consultations de prix. En 2002, le gouvernement a pris une disposition obligeant les entités publiques à acheter par l'intermédiaire des contrats-cadres fixés par Consip, qu'il a modifiée par la suite pour ne pas nuire à l'industrie locale. Maintenant, les entités publiques doivent acheter par Consip ou de manière autonome,  à condition d'obtenir des prix inférieurs aux contrats-cadres. Cette mesure a permis de réaliser de nombreuses économies. En avril 2002,  le gouvernement italien a été l'un des premiers en Europe à régler les modalités d'utilisation du système électronique par l'administration publique (règlement DPR 101 de 2002).
BravoSolution aide les collectivités à mieux analyser leurs besoins et leurs marchés, notamment en essayant d'accroître leurs panels de fournisseurs. La solution technique est soit une plate-forme en ASP, soit un logiciel installé sur le système du client, option privilégiée seulement par les grandes entités publiques. Les fournisseurs ont donc la possibilité de s'inscrire et d'être homologués à la suite de la présentation des certificats, de répondre en ligne et de participer aux enchères inversées. Le reste du processus est toujours sur support papier. La procédure électronique est appliquée en majorité pour les achats en dessous des seuils communautaires et pour lesquels les enchères sont autorisées. L'Italie a été longtemps très en avance pour la dématérialisation. Mais  à part quelques exceptions, les réalisations concrètes tardent ».

PORTRAIT
Ezio Melzi (50 ans, économie) a été responsable qualité et directeur commercial dans le  secteur de l'acier, puis directeur général d'une fonderie et consultant. Il a co-fondé BravoSolution Italie dont il est directeur commercial.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°286 - Octobre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play