Publicité
La Lettre des Achats - Janvier 2015 N°234
Janvier 2015

Management

Mode projet

Yves Rocher : moins de pots, plus de valeur

Moins de pots, plus de valeur

Témoignages

Laurent Chevalier - Directeur général - Axilone
« Un projet de nature à faire progresser notre organisation »

Elie Papiernik - Co-fondateur de l’agence 100 degré
« Un projet piloté en symbiose par les fonctions achats et marketing »

Par la rédaction

Laurent Chevalier - Directeur général - Axilone

« Un projet de nature à faire progresser notre organisation »

En quoi ce projet est-il particulier sur le plan de la relation client fournisseur ?

Ce projet est d’une grande ampleur stratégique pour notre client, à la fois par son impact sur l’identité de la marque et par les quantités en jeu. Le deuxième point qui l’a rendu particulier tient à la façon dont il a été conduit. Le groupe Yves Rocher nous a donné la capacité d’apprécier l’ensemble de la problématique à laquelle il faisait face, à la fois technique, économique et stratégique. Cette vision d’ensemble diffusée à travers le brief et les réunions de travail a stimulé notre créativité. Le troisième élément distinctif, c’est que le partage de la problématique d’ensemble s’est poursuivi tout au long du projet, grâce à la mise en place de groupes de travail pluridisciplinaires. En général, le leadership est pris par les achats, qui font office de relais entre les différents acteurs du projet mais aussi de filtre.

Quels étaient pour vous les facteurs de confiance dans le projet ?

Dès la réunion du kick off et à travers la conduite que le service achats a faite de ce projet, nous avons perçu que les choses étaient maîtrisées, bien organisées et avançaient vite. Les achats ont parfaitement assumé le leadership nécessaire dans un projet pluridisciplinaire, où il faut à la fois orienter, canaliser et synthétiser les énergies. La confiance vient également de notre longue histoire commune avec Yves Rocher, qui a montré que nous étions dans un contexte de relations d’affaires sain et porteur.

Y a-t-il pour vous un avant et un après projet Orchis ?

Un projet comme celui-ci est de nature à faire progresser notre organisation. Cet exemple est d’autant plus profitable qu’il s’accompagne d’un souci de transparence et d’une démarche collaborative qui nous tire vers le haut.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°285 - Septembre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play