Publicité
La Lettre des Achats - Février 2005 N°125
Février 2005

Marchés

Dossier

La carte d'achat toujours au banc d'essai

Article

La carte d'achat toujours au banc d'essai

Périmètre d'achat
Un large spectre de dépenses

K-BUY
La carte pour des achats non catalogables

Les atouts de la carte d'achat
Des gains qualitatifs

Témoignages

Patrick Dupont Directeur développement b to b, Ingenico
« Nous développons trois solutions conduisant à l'interopérabilité »

Alain Genet Chef du bureau politique, de soutien et des achats, DGA
« Étendre le nombre de cartes de 25 à 150 »

Michèle Biarrotte Responsable du développement des achats, Bristol Myers Squibb
« Les fournisseurs sont payés sous quatre jours »

Henry Alexandre Directeur adjoint de l'Agence centrale des achats, Minéfi
« La carte d'achat permet une dématérialisation complète »

Christelle Daven-Foucher Responsable du lancement de la carte d'achat, groupe Nestlé
« Réduire les achats sauvages et la charge administrative »

Patrick Deplaix Responsable e-commerce, Radiospares
« Un lien entre e-commerce et carte d’achat »

Lien Nguyen Dinh Chef des projets transverses b to b, Groupe Louvre Hôtels
« De la carte d’achat à la dématérialisation fiscale »

Interviews

Ghislaine Mihoub - Responsable du service finances-budget, Ville de Meudon
« Les porteurs de carte sont responsabilisés et valorisés »

Par la rédaction

Patrick Deplaix Responsable e-commerce, Radiospares

« Un lien entre e-commerce et carte d’achat »

« Nous avons adopté la carte d'achat en 1995 avec notre client Intel. Environ 1 % de notre chiffre  d'affaires est réalisé via des cartes d'achat, parfois associées à un projet d'e-procurement. La carte s'est développée du fait de la pression accrue sur les coûts et des changements de stratégie des services achats. Depuis un ou deux ans, le marché est plus mûr, notamment grâce à l'apparition de l'Apeca (Association des professionnels européens de la carte d'achat). Une vraie réflexion est en cours dans les administrations, par le biais de groupes de travail. L'adhésion du public fera évoluer notre façon de travailler avec lui, en la structurant et en l'automatisant.
La carte est intéressante pour le donneur d'ordres, dans la mesure où elle rend possible une délégation des achats hors production vers les utilisateurs. Cela permet aux acheteurs de se tourner vers une activité de négociation, là où leur valeur ajoutée est  évidente. Pour le fournisseur, le paiement en cinq jours et l'automatisation possible de certains processus, comme l'autorisation de la commande ou  la télécollecte, sont des avantages certains. En  revanche, nous payons une commission à chaque transaction, dont le pourcentage peut varier selon l'opérateur utilisé. En tout état de cause, la carte d'achat fait partie du panel des services proposés  à nos clients.
La lente émergence de la carte pourrait être due au fait que les opérateurs n'ont pas fait de promotion très active de leur service aux premières heures.  Par ailleurs, la carte peut parfois faire double emploi avec l'e-procurement. C'est pour cela qu'il nous a paru nécessaire de développer un lien entre nos  solutions d'e-commerce et la carte d'achat, pour tous nos clients ayant adopté ce processus. Toutes nos solutions d'e-commerce sont donc interfaçables  avec la carte. Lorsqu'une entreprise commande sur internet ou sur notre solution d'e-procurement en ligne, l'internaute saisit le numéro de sa carte, repris dans notre ERP lors de l'intégration de la commande. Ensuite se déroulent les processus d'autorisation et de télécollecte ».

En chiffres
Radiospares
Distributeur de composants et de fournitures industrielles. Groupe Electrocomponents
Chiffre d'affaires groupe : 1 milliard d’euros
 
Portrait
Patrick Deplaix (43 ans, droit) a été responsable de  l'administration des ventes chez un distributeur de fournitures de bureau. Il a rejoint Radiospares où il a occupé pendant six ans la fonction de responsable du service clients. Depuis 2000, il est responsable e-commerce.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°286 - Octobre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play