Publicité
La Lettre des Achats - Avril 2018 N°270
Avril 2018

Support

Enquête

Intégrateurs : Créer l’alchimie homme machine

Intégrateurs
Créer l’alchimie homme machine

Témoignages

Christine Hincelin - Responsable du développement des achats - RATP
« Se faire accompagner dans le cadre de la conduite du changement était impératif »

Jean-Pierre Pellé - Directeur - Argon Consulting
« Nous sommes à l’heure de la génération plug and play »

Par la rédaction

Christine Hincelin - Responsable du développement des achats - RATP

« Se faire accompagner dans le cadre de la conduite du changement était impératif »

Compliqué par la taille et la complexité du groupe, ainsi que par l’arrivée d’une nouvelle directive sur les marchés publics en cours d’implémentation, l’adoption de BravoAdvantage par la direction des achats de la RATP nécessitait d’être accompagné par un tiers.

Comment s’est orchestré le déploiement de votre SI Achats ?


Le déploiement de la solution en mode SaaS BravoAdvantage a débuté en décembre 2015. L’opération a été réalisée en trois mois, avec l’appui des équipes BravoSolution. Des prestataires externes ont accompagné notre équipe d’assistance à maîtrise d’ouvrage, qui en interne était en charge du déploiement technique, en collaboration avec notre département informatique, qui intervenait en tant que maîtrise d’œuvre. Lors de la phase de paramétrage de notre solution et dans le cadre de la conduite du changement, nous nous sommes appuyés sur notre AMOA interne pour faire le lien entre la direction centrale des achats, BravoSolution et nos sept équipes achats. Un consultant achats externe du cabinet Altaris et notre AMOA sont intervenus en soutien des représentants de chacun de sept groupes achats pour faciliter et optimiser le dialogue, en transcrivant les directives de la direction des achats centrale en langage mi-métier mi-informatique. Cet ETP a travaillé au côté de nos équipes sur une période de deux ans.

Pourquoi ne pas avoir fait appel à un grand cabinet pour l’intégration de votre SI Achats ?

En retenant une solution en mode Saas, nous avons déployé un outil standard, ne nécessitant pas le développement de spécifiques dépassant la road map de l’éditeur. Nous avons donc privilégié un fonctionnement agile avec Altaris lors du déploiement de la solution BravoAdvantage. Ensuite, pour la partie relative au maintien en condition opérationnel de l’outil, nous avons également fait appel à des prestataires externes.

Avec le mode Saas, pensez-vous qu’il aurait été possible de s’affranchir de prestataires externes ?

En pratique pour la RATP, le Saas n’a pas été synonyme de plug and play et le mode ne dispense pas d’un minimum d’adaptations. BravoSolution a dû faire évoluer sa solution pour s’adapter aux spécificités des marchés publics, notamment des secteurs spéciaux. Le challenge a été d’autant moins simple à relever que nous étions l’un des deux premiers clients de BravoSolution dans le secteur public et qu’au moment de notre appel d’offres une nouvelle directive des marchés publics est entrée en vigueur. Nous avons par ailleurs opté pour un outil comportant de multiples briques, ce qui n’a pas facilité son déploiement. L’interfaçage métiers entre les SI et les achats et la transcription des process ont nécessité la mobilisation de toutes les compétences et notamment de prestataires externes. Se faire accompagner dans le cadre de la conduite du changement était également un impératif pour garantir le succès du projet !

L’apport d’un intégrateur n’est finalement que bénéfique ?

Notre intégrateur a incontestablement joué sur le plan technique un rôle positif. Ancien acheteur, son apport a été déterminant pour transposer dans l’expression du besoin nos process. Nous avons gagné beaucoup de temps. Mais il ne faut pas se laisser dépasser par cette expertise. Il faut que le métier soit présent. Dans le cadre de notre collaboration avec notre maîtrise d’ouvrage, nous fonctionnons ainsi en binôme avec des réunions hebdomadaires. Aujourd’hui, le métier a pris le lead, contrairement à la phase initiale de paramétrage et de développement, où la technique prévalait. La force de cette collaboration réside dans le tandem métier et technique.
En chiffres
RATP
Transport public
Chiffre d’affaires (2016) : 5,5 Mds d’€
Effectifs total : 60 000 personnes
Montant des achats (2017) : 3,1 Mds d’€
Effectifs achats : 173 personnes

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°282 - Mai 2019

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play