Publicité
La Lettre des Achats - Janvier 2005 N°124
Janvier 2005

Marchés

Dossier

Maintenance : les achats grignotent leur retard

Article

Maintenance : les achats grignotent leur retard

Enquête Cegelec-Opinion Way
L'externalisation se renforce

Réduction des coûts
Les entreprises doivent aller plus loin

Points-clés

Les dix points-clés

Interviews

Jacques Renaud - Responsable des achats de prestations et services industriels - SOLAC Méditerrannée
« Contribuer au développement des contrats de progrès »

Témoignages

Pierre Burgunder Adjoint du directeur d'usine, Novergie Île de France
« Maîtriser les coûts indirects liés à la maintenance »

Jean-Christophe Guilmin Directeur, Aserti Electronic
« Combiner la logistique et la maintenance électronique »

Florent Delamasure Responsable des achats, Florence et Peillon
« Reprendre en main le portefeuille maintenance »

Damien Vuillod Responsable des achats, Lamberet Constructions Isothermes
« Développer l’externalisation des services de maintenance »

Vincent Stanislawiak Directeur de la practice achats, Solving International
« Des profils d’acheteurs parfois inadaptés »

Par la rédaction

Florent Delamasure Responsable des achats, Florence et Peillon

« Reprendre en main le portefeuille maintenance »

« Le service achats commence tout juste sa réflexion sur ce portefeuille encore mal défini. Sur un budget achats total de 35 millions d'euros, la maintenance représente environ 3 millions d'euros : il s'agit essentiellement de pièces détachées comme des flexibles hydrauliques, des capteurs de mesure sur des chaînes d'usinage, des pièces de rechange pour des chariots élévateurs, dont la dégradation a des conséquences importantes en termes de coût. À cela s'ajoutent les contrats de maintenance : ils doivent représenter la moitié de nos contrats de prestations qui s'élèvent à 2 millions d'euros. Comme nous n'avons pas de chiffres très clairs sur ce domaine, notre première mission est de mettre en place des indicateurs pour analyser la structure de coût et traquer les coûts cachés, ainsi que les répercussions liées aux pannes ou au mauvais fonctionnement d'une machine. Nous avons encore une démarche trop curative mais pas assez préventive. Les achats ponctuels de pièces de rechange sont plus nombreux que les achats réguliers liés à des contrats. Or nous n'avons de réelle visibilité que sur ce dernier type d'achats. Nous avons également un travail à mener sur la gestion des stocks : les seuils de réapprovisionnement sont caducs et ne correspondent plus à la réalité de  l'entreprise, ce qui a pour conséquence de forcer les achats ponctuels.
Nous faisons face à un autre problème : la multiplication historique des contrats de prestations. Dans l'entreprise, nous avons la fâcheuse tendance à  établir un nouveau contrat de maintenance chaque fois qu'un parc machines est créé. Par exemple, nous disposons de trois intervenants extérieurs pour le chauffage. Nous cherchons à avoir une approche globale de ces achats et à réduire de 30 % les 400 fournisseurs actuels. Le critère de sélection de nos futurs fournisseurs sera la polyvalence ; commander de plus gros volumes constituera notre principal levier de négociation pour obtenir des gains substantiels. En ce moment, nous réalisons une cartographie des fournisseurs pour repérer les principaux, en éliminer certains et arriver à des contrats globaux. Cela nécessite une réflexion en amont pour comprendre les besoins et supprimer les achats ponctuels de petite quantité. Nos utilisateurs sont trop libres dans le processus d'achat. Certes, ils sont sur le  terrain auprès des machines, ils ont des contacts  privilégiés avec les fournisseurs et ils peuvent  nous aiguiller. Mais le service achats doit reprendre la main, comme l'a récemment décidé notre  direction ».

PORTRAIT
Florent Delamasure (31 ans, ingénieur mécanique) est, depuis juin dernier, responsable des achats de Florence et Peillon. Il a notamment été responsable des achats pour Flender-  Graffenstaden.
EN CHIFFRES
Florence et Peillon
Fonderie
Chiffre d'affaires : 62 millions d'euros
Montants des achats : 35 millions d'euros
Effectif achats : 4 personnes

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°286 - Octobre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play