Publicité
La Lettre des Achats - Janvier 2005 N°124
Janvier 2005

Management

Dossier

Matières premières : la hausse, prétexte aux délocalisations

Les articles

Matières premières : la hausse, prétexte aux délocalisations

PME : les achats  adaptent les recettes des grands

Acheteur en PME
Le parcours du combattant

Pacte PME
Les grands comptes s'ouvrent aux PME

Soermel Laser
L’union fait la force

Atlantem
Une priorité : contrer la hausse des prix

Étude lectorat
Votre organisation achats nous intéresse !

Achats publics : l’Europe gagnée par les nouveaux outils

Union européenne
Un cadre juridique disparate

Allemagne
La révolution e-Vergabe

Partenariat privé-public
Une association gagnante

Témoignages

Alain Poix Directeur général, Fim
« Une table ronde pour rassembler  clients et fournisseurs »

Jean-Paul Bugaud Directeur général, Symap
« Faire passer les hausses de prix auprès des acheteurs »

Francis Sarrazin, Consultant indépendant en achats et productivité
« Autre problème lié à la pénurie : le manque de visibilité »

Joël Pautrieux Directeur des achats, ECM
« Réduire la hausse plutôt que la supprimer complètement »

Laurent Villard Senior purchasing director, mechanical commodities, Electrolux Home Products Europe
« La hausse sert d’accélérateur vers les pays à bas coûts »

Patrice Puthod Directeur des achat, Lohr
« Garantir l'alimentation des lignes de fabrication »

Philippe Vandecasteele Directeur des achats, Montupet
« Des matériaux recyclés pour baisser nos prix d'achat »

Yvon Squividen Responsable des achats, Triapt Production
« Remettre nos produits sur la planche à dessin »

Matthieu Velthier Responsable des achats, Zefal
« Nous regroupons de plus en plus nos achats »

Christophe Hilpert Responsable des achats et de la logistique, Mesura
« Maintenir des relations pérennes avec nos fournisseurs »

Philippe Monnier Responsable des achats et de la logistique, SNEES
« Nous avons sécurisé nos achats auprès de nos fournisseurs »

Ezio Melzi Directeur commercial, BravoSolution
« Une place de marché  pour centraliser les contrats-cadres »

Friedrich Ludwig Hausmann Spécialiste du droit des marchés publics, Freshfields Bruckhaus Deringer
« La dématérialisation automatise les procédés »

Urbain Bruggeman Directeur, cellule conseil et politique d'achat du gouvernement belge
« Une communauté en ligne pour partager les pratiques d'achat »

Elisabeth Vogt Chef du secrétariat de la Commission des achats
« Une plate-forme internet commune à toute la Suisse »

Martin Lightbown Directeur des achats, université de Warwick
« Regrouper les achats généraux des universités »

Niels Frederiksen Directeur, National Procurement Ltd
« La dématérialisation a abouti à 30 % d'économies »

PME : les achats adaptent les recettes des grands

Points-clés

Les cinq points-clés

Achats publics : l’Europe gagnée par les nouveaux outils

Par la rédaction

Matthieu Velthier Responsable des achats, Zefal

« Nous regroupons de plus en plus nos achats »

« Les bases acier et les bases plastiques constituent nos deux principales familles d'achats. L'acier et ses dérivés ont connu une hausse des prix à deux chiffres, à nuancer cependant selon les familles ; pour notre part, nous n'achetons pas d'acier basique. La situation est plus nuancée avec les dérivés du pétrole. Sur certains produits de type commodités comme le polypropylène, l'augmentation est élevée ; elle l'est beaucoup moins sur des produits plus techniques comme le polyacétal où la valeur ajoutée et la part de main-d'œuvre sont plus importantes. La baisse récente du cours du pétrole, si elle se maintient, nous est aussi favorable.
Pour pallier la hausse, nous avons actionné tous les leviers d'achat. Pour les plastiques, nos bonnes  relations avec nos fournisseurs nous ont permis de bénéficier de leurs stocks dans un premier temps. Nous avons aussi cherché des équivalents à meilleur marché. Mais certains de nos produits sont pointus et très liés à nos outils industriels, ce qui rend complexes les remplacements techniques. Pour l'acier, la solution a été de prospecter d'autres sources  d'approvisionnement, au-delà de nos marchés  habituels en France et en Italie. Nous sommes donc allés en Allemagne mais aussi en Europe de l'Est, avec, pour cette région, un bémol à apporter en  termes de qualité. Plus généralement, nous avons travaillé à accroître les quantités commandées, en procédant par exemple au regroupement de nos achats. Nous avons ainsi amorti une partie de la hausse.
Nous travaillons à anticiper les augmentations pour des produits comme la visserie ou les petites pièces plastiques. Nous menons également des recherches pour mieux répondre à nos prévisions. Pour la  visserie, nous allons notamment mettre en place un marché annuel. Nous avons de même établi un marché annuel pour nos produits à base de caoutchouc. Le change euro/dollar a aussi son influence pour les produits spécifiques comme le polyacétal qui vient d'Asie. En revanche, il ne joue pas sur l'acier que nous achetons en euros ».

PORTRAIT
Matthieu Velthier (31 ans, DUT génie mécanique) a travaillé aux achats pour PSA et Lexmark avant de rejoindre Zefal en juillet 2003.
EN CHIFFRES
Zefal
Fabricant d'accessoires de vélos (pompes, garde-boue, poches à eau, porte-bagages)
Chiffre d'affaires : 23 millions d'euros
Effectif achats : deux personnes

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°286 - Octobre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play