Publicité
La Lettre des Achats - Février 2005 N°125
Février 2005

Management

Dossier

Développement durable : des achats éco-compatibles ?

Les articles

Développement durable : des achats éco-compatibles ?

Normes environnementales et écolabels
L'essor des notations

Union européenne
L'industrie passe au vert

France
Des contraintes environnementales pour les entreprises

Développement social
Vers des achats plus éthiques

Mairie d'Angers
Des achats éco-responsables

International
L'âge d'or de l'environnement

La CDAF à l'étude
Un référentiel pour le développement durable

Déchets industriels
Les trois catégories

Traitement des déchets
Un marché en forte progression

Dématérialisation : pourquoi la facture électronique doit intéresser les achats

Facture
Au coeur de la relation commerciale

Europe
Les barrières légales sont tombées

EDI
Une alternative pour le zéro papier

GE Factorance
A l'avant-poste de la dématérialisation

Témoignages

Zeev Flath Consultant associé, 2C Management
« La maîtrise des risques n'a pas de prix »

Jacques Barrailler Directeur des achats groupe, Alcan
« Intégrer l'environnement dès la conception du produit »

Frédéric André Responsable des achats et de l'environnement, Delipapier
« Une majorité de nos fournisseurs est certifiée ISO 14001 »

Vincent Roubertie Chef du département achats, Cogema Logistics
« Nous mettons en place une cartographie des risques »

Jean-Michel Coulon Directeur des achats, Michelin
« Protéger l'industrie de la gomme naturelle »

Frédéric Baverez Directeur réduction des coûts et achats, Suez
« Prendre en compte le coût total d'usage des produits »

Dirk Boon Coordinateur environnement, Volvo 3P et Jean-Marc Lanne Secrétaire général des achats, Volvo 3P
« Anticiper en permanence la législation environnementale »

Ludo Graulus IT manager, VCST Belgique
« Des factures dématérialisées à l'échelle européenne »

Philippe Vandel Directeur des ventes e-services, Guilbert – Office Dépôt
« La dématérialisation fiscale est un gain pour nos clients »

Florent Boyeldieu Responsable des achats, MTK
« Plusieurs clients nous demandent la dématérialisation en EDI »

Dématérialisation : pourquoi la facture électronique doit intéresser les achats

Points-clés

Dématérialisation
Les dix points-clés

Interviews

Jean-Paul Laude - Secrétaire général des achats, Crédit Lyonnais
« L'intégration de nouveaux fournisseurs est facilitée »

Alexandre Scheer - Responsable du contrôle de gestion et des SI achats groupe, Galeries Lafayette
« 60 millions d’euros d’achats sont dématérialisés »

Jean-René Laplace - Responsable du département e-business, Total
« Nous avons dû prolonger la phase pilote »

Par la rédaction

Vincent Roubertie Chef du département achats, Cogema Logistics

« Nous mettons en place une cartographie des risques »

« Dans le nucléaire, le développement durable est une problématique essentielle car le risque médiatique est grand. Le service achats a défini une  politique par sous-segment, intégrant des critères environnementaux et sociaux. Il a aussi diffusé la charte de développement durable à l'ensemble des fournisseurs. Nous ne leur imposons pas le respect des normes ISO 9001 ou 14001 car elles dépendent du type d'activité. Cependant, un fournisseur qui a obtenu ces qualifications nous inspire confiance. Dans tous nos contrats, nous intégrons des clauses contractuelles d'éthique et de développement durable sur le respect des législations locales, du droit du travail et de la protection de l'environnement local. Elles sont rédhibitoires depuis un an et demi  et leur non-respect peut entraîner une rupture de contrat. Pour vérifier leur application, nous construisons des plans de prévention, des audits de sécurité associés et nous essayons, autant que possible,  de contrôler aussi les fournisseurs de niveau 2.  Par exemple, il nous est arrivé de demander à un fournisseur d'augmenter ses consignes de sécurité atelier. À noter que cette politique ne s'applique pas seulement aux achats de prestations mais aussi aux achats de produits.
Notre politique de respect de l'environnement s'appuie sur les axes suivants : tout d'abord, nous essayons de prévenir et maîtriser les risques technologiques en établissant une cartographie des  risques, une analyse environnementale et des plans de progrès avec les fournisseurs. Nous faisons subir à nos emballages des tests très précis, donnés par la réglementation de l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique) pour garantir leur sécurité et leur pérennité. Nous menons des audits environnementaux, nous assurant que nos fournisseurs réduisent leur consommation de ressources, maîtrisent, optimisent et minimisent leurs rejets. Autre point, nous essayons de réduire au maximum la pollution pour la fabrication des produits. Pour les surfaces de traitement d'éléments recevant des combustibles nucléaires, nous préférons les peindre plutôt que les tremper dans un bain de produits polluants. C'est du "redesign to environment" ».

En chiffres
Cogema Logistics
Transport et conception d'emballages pour le transport de matières nucléaires. Filiale d'Areva
Chiffre d'affaires : 250 millions d'euros
Effectif : 300 personnes
Montant des achats : 150 millions d'euros
Effectif rattaché aux achats : 12 personnes
Portrait
Vincent Roubertie (36 ans, Mines, DEA de l'École Polytechnique, Executive MBA CPA de HEC) a notamment été responsable de la filiale Urep de Cogema. Il a intégré la direction des achats de Cogema en tant que chef de marchés, avant de rejoindre Cogema Logistics en 2001 pour créer et diriger le département achats.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°286 - Octobre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play