Publicité
La Lettre des Achats - Septembre 2018 N°274
Septembre 2018

Management

Dossier

Supply Chain : performants, des fournisseurs jusqu’aux clients

Gagner en performance en jouant sur l’amont

La blockchain, l’avenir de la traçabilité des sources

Les acheteurs 4PL à l’écoute de leurs clients

Témoignages

Christophe Cabaret - Directeur des opérations - Space
« Nous avons développé un outil qui permet de renforcer la communication entre donneurs d’ordres et PME »

Clément Berger-Lefranc - Fondateur - Ownest
« Une blockchain scelle temporairement la responsabilité du détenteur »

Par la rédaction

Christophe Cabaret - Directeur des opérations - Space

« Nous avons développé un outil qui permet de renforcer la communication entre donneurs d’ordres et PME »

Depuis onze ans, l’association Space (Supply chain Progress towards Aeronautical Community Excellence) œuvre pour l’amélioration de la supply chain de la filière aéronautique. Retour avec Christophe Cabaret sur certaines initiatives en cours.

Pourquoi l’amélioration de la performance de la supply chain représente-t-elle un enjeu majeur dans la filière aéronautique ?

La plupart des sous-traitants des grands donneurs d’ordres (Airbus, Dassault Aviation, Safran, Thales…) sont des ETI, des PME voire des TPE. Contrairement à d’autres industries, dans l’aéronautique, le multi-sourcing n’est pas toujours possible. Très souvent, une pièce est approvisionnée chez un seul fournisseur et changer de partenaire peut prendre des années. Les relations entre donneur d’ordres et fournisseur sont donc inscrites dans le long terme. Pour assurer les montées en cadence des grands donneurs d’ordres, il est nécessaire d’améliorer les performances de livraison de l’ensemble des sous-traitants aéronautiques. Dans ce cadre, nous menons plusieurs initiatives à destination des PME et TPE du secteur, comme le projet Performances Industrielles, en partenariat avec le Gifas (voir la LDA n°272). Le programme est maintenant à sa phase 2 et vise à faire progresser 300 PME de la filière, dont 150 ayant déjà participé à la phase 1.

Dans ce contexte, la fluidification des relations entre donneur d’ordres et fournisseurs semble primordiale. Avez-vous engagé des initiatives visant à améliorer ces relations ?

Dans le cadre du projet Performances Industrielles 2, démarré en avril 2017 pour trois ans, nous avons développé un outil qui permet de renforcer la communication entre les donneurs d’ordres et les PME. Nommée Screen (Supplier-Customer Relationship Evaluation & Enhancement), cette méthode vise à mesurer et caractériser la relation client fournisseur grâce à des questionnaires. Une fois les questionnaires remplis et analysés, nous rassemblons la PME et le donneur d’ordres pour leur présenter les écarts. L’objectif de l’outil est d’améliorer les échanges, les structurer et les rendre constructifs. Il permet également d’analyser le décalage entre la vision de la PME et celle du donneur d’ordres pour ensuite en rectifier le tir.

L’association travaille également sur l’optimisation des processus de planification. De quelles façons ?

Le projet Performances Industrielles 2 prévoit notamment un important travail avec les PME ayant participé au premier programme sur les processus de PIC (Plan Industriel et Commercial) et de PDP (Programme Directeur de Production). L’objectif est d’amener l’OTD (On Time Delivery) à plus de 90 %. Par ailleurs, à la fin du premier programme Performances Industrielles, qui s’est achevé en 2016, nous avons souhaité continuer à proposer un suivi aux 400 PME et TPE participantes. Pour cela, nous avons mis en place une offre de onze formations « perfectionnement », pour leur permettre de continuer à grandir. Certaines ont trait aux fondamentaux de la planification, à la maîtrise des capacités ou encore aux processus PIC PDP. Aujourd’hui, les consultants à qui nous avons fait appel pour ce projet ont déjà formé plus de 3 000 personnes. Les formations sont souvent organisées en modules de deux jours, en collectif, ce qui permet aux PME d’échanger entre elles.
En chiffres
Membres : 200 personnes (dont quasiment tous les constructeurs aéronautiques européens, 17 membres exécutifs et 170 PME).
France : 13 personnes
3 implantations : France, Allemagne et Espagne

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°283 - Juin 2019

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play