Publicité
La Lettre des Achats - Mars 2019 N°280
Mars 2019

Marchés

Conjoncture

Forex : un dollar moins impérial

Un dollar moins impérial

Sandy Campart - Directeur et co-auteur de « Risques de taux d’intérêt et de change »
« Les vents contraires vont s’accumuler pour le billet vert »

Par la rédaction

Sandy Campart - Directeur et co-auteur de « Risques de taux d’intérêt et de change »

« Les vents contraires vont s’accumuler pour le billet vert »

Faut-il s’attendre à un raffermissement de l’euro en 2019 ?

Malgré la fin du mouvement d’appréciation du dollar observé en 2018, l’euro n’affiche guère de velléités de rebond en cette année 2019. La devise européenne devrait demeurer relativement stable face aux grandes devises internationales. La BCE a intégré le risque d’un ralentissement de la croissance dans la zone euro, ce qui devrait la pousser à laisser ses taux directeurs inchangés. Les turbulences provoquées par le Brexit et l’approche des élections européennes au printemps ne militent pas plus pour un raffermissement significatif de la devise européenne face au dollar. Le consensus table sur une parité euro-dollar à 1,20 pour 2019 contre 1,15 actuellement. Les vents contraires vont pourtant s’accumuler pour le billet vert. Alors que la croissance américaine devrait s’essouffler en 2019, son financement par les déficits devrait alimenter les inquiétudes des investisseurs internationaux. Signe de cette défiance, les réserves de changes en dollars des principales banques centrales ont déjà reculé à 61,9 %, leur plus bas niveau depuis cinq ans.

La Chine va-t-elle jouer de l’arme de la dévaluation compétitive dans son bras de fer commercial avec les États-Unis ?

La valeur du yuan chinois va en priorité dépendre de la santé de l’économie chinoise. Les autorités chinoises focalisent par ailleurs aujourd’hui toute leur attention sur les niveaux de leurs taux d’intérêt et de l’endettement privé dans le pays. La priorité est de maîtriser l’offre de crédit. Pékin se montre par ailleurs de plus en plus sensible à l’impact de son économie sur le climat. D’importantes et coûteuses réformes environnementales sont engagées. Face à ce volontarisme monétaire, il n’est pas certain que Pékin souhaite en plus souffler sur les braises de la guerre commerciale qui l’oppose aux États-Unis. Des devises comme le dollar australien pourraient en revanche être les victimes collatérales de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis, un ralentissement de l’économie chinoise allant impacter durement les exportations de matières premières australiennes.

Les cryptomonnaies ont-elles un rôle de valeur refuge à jouer en cas de forte volatilité sur les marchés des changes ?

De nombreuses initiatives vont actuellement dans le sens d’un développement des cryptomonnaies, comme l’introduction par le Nasdaq d’un marché à terme sur le bitcoin ou la volonté de Facebook de créer une cryptomonnaie permettant aux membres de WhatsApp de transférer des fonds… A l’opposé, la Chine et la Corée du sud mettent en place des réglementations pour entraver leur développement. A ce jour, le bilan des cryptomonnaies n’est d’ailleurs guère flatteur. Leur volatilité à 90 jours s’élève à 80 %, quatre à cinq fois plus que sur les marchés actions. A ce niveau, le statut de moyen d’échange pour une monnaie ou de réserve de valeur est loin d’être évident. Une des seules monnaies électroniques qui tire son épingle du jeu est le Theter. Mais paradoxalement, cette cryptomonnaie est une monnaie indexée sur une devise bien réelle, le dollar !

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°281 - Avril 2019

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play