Publicité
La Lettre des Achats - Février 2005 N°125
Février 2005

Management

Dossier

Développement durable : des achats éco-compatibles ?

Les articles

Développement durable : des achats éco-compatibles ?

Normes environnementales et écolabels
L'essor des notations

Union européenne
L'industrie passe au vert

France
Des contraintes environnementales pour les entreprises

Développement social
Vers des achats plus éthiques

Mairie d'Angers
Des achats éco-responsables

International
L'âge d'or de l'environnement

La CDAF à l'étude
Un référentiel pour le développement durable

Déchets industriels
Les trois catégories

Traitement des déchets
Un marché en forte progression

Dématérialisation : pourquoi la facture électronique doit intéresser les achats

Facture
Au coeur de la relation commerciale

Europe
Les barrières légales sont tombées

EDI
Une alternative pour le zéro papier

GE Factorance
A l'avant-poste de la dématérialisation

Témoignages

Zeev Flath Consultant associé, 2C Management
« La maîtrise des risques n'a pas de prix »

Jacques Barrailler Directeur des achats groupe, Alcan
« Intégrer l'environnement dès la conception du produit »

Frédéric André Responsable des achats et de l'environnement, Delipapier
« Une majorité de nos fournisseurs est certifiée ISO 14001 »

Vincent Roubertie Chef du département achats, Cogema Logistics
« Nous mettons en place une cartographie des risques »

Jean-Michel Coulon Directeur des achats, Michelin
« Protéger l'industrie de la gomme naturelle »

Frédéric Baverez Directeur réduction des coûts et achats, Suez
« Prendre en compte le coût total d'usage des produits »

Dirk Boon Coordinateur environnement, Volvo 3P et Jean-Marc Lanne Secrétaire général des achats, Volvo 3P
« Anticiper en permanence la législation environnementale »

Ludo Graulus IT manager, VCST Belgique
« Des factures dématérialisées à l'échelle européenne »

Philippe Vandel Directeur des ventes e-services, Guilbert – Office Dépôt
« La dématérialisation fiscale est un gain pour nos clients »

Florent Boyeldieu Responsable des achats, MTK
« Plusieurs clients nous demandent la dématérialisation en EDI »

Dématérialisation : pourquoi la facture électronique doit intéresser les achats

Points-clés

Dématérialisation
Les dix points-clés

Interviews

Jean-Paul Laude - Secrétaire général des achats, Crédit Lyonnais
« L'intégration de nouveaux fournisseurs est facilitée »

Alexandre Scheer - Responsable du contrôle de gestion et des SI achats groupe, Galeries Lafayette
« 60 millions d’euros d’achats sont dématérialisés »

Jean-René Laplace - Responsable du département e-business, Total
« Nous avons dû prolonger la phase pilote »

Par la rédaction

Ludo Graulus IT manager, VCST Belgique

« Des factures dématérialisées à l'échelle européenne »

« La facture électronique est un volet du projet d'optimisation de nos échanges de données en interne et en externe lancé en 2002. Nos efforts ont porté sur l'intégration de notre ERP IBM avec notre outil de gestion de la production ainsi que sur la modernisation de notre outil EDI, très utilisé dans l'automobile. Ces améliorations reposent sur les solutions de notre prestataire Certipost, éditeur codétenu par la Poste belge et Belgacom (offre commercialisée en France par Asterion). La plate-forme ASP Certibusiness.net traite tous nos flux EDI depuis fin 2002. Depuis mars 2003, elle gère également les flux de factures électroniques via EDI.
Sur un total de 20 000 factures reçues annuellement, environ 9 000 sont traitées électroniquement via cette solution EDI. Nous avons même supprimé
totalement les flux de papier parallèles pour 80 % de celles-ci, soit près de 7 000 factures par an. Cette dématérialisation fiscale a été rendue possible par la directive européenne de fin 2001 encadrant la facture dématérialisée. Pour 60 de nos 90 fournisseurs hors Belgique, nous avons éliminé tout papier, notamment en Allemagne, en France ainsi qu'en Espagne, Portugal, Pays-Bas, Royaume-Uni et Italie. À noter que les fournisseurs belges sont pénalisés par notre législation locale en retard sur le sujet. Seuls cinq d'entre eux sur 200 travaillent en zéro papier. Quant aux 20 % de fournisseurs en EDI restant en flux papier, nous les incitons naturellement à faire la transition vers l'électronique. Il s'agit souvent d'entreprises de plus petite taille et la question de l'archivage des données représente un investissement important pour elles. Pour les aider, nous allons leur proposer d'utiliser un site portail géré par Certipost. Elles pourront échanger avec nos systèmes EDI et externaliser totalement le traitement de leurs factures. Du côté de VCST, les messages et factures sont reçus à notre standard EDI ». 

En chiffres
VCST
Produits de précision pour l'automobile et autres industries
Chiffre d'affaires : 176 millions d'euros
Effectif : 800 personnes en Belgique, 120 en Allemagne, 100 aux États-Unis
Montant des achats : 60 millions d'euros (production), 9 millions d'euros (hors production)
Effectif achats : 4 personnes
Portrait
Ludo Graulus (47 ans, bachelor informatique à Rega Institute, Louvain) est IT manager de la société belge VCST Produits Industriels. Après avoir débuté sa carrière comme analyste à Polydata Bruxelles (services IT de Philips Belgique), il est entré en 1985 chez VCST en tant qu'analyste fonctionnel, avant de rejoindre son poste actuel en 1992.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°286 - Octobre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play