Publicité
La Lettre des Achats - Février 2005 N°125
Février 2005

Marchés

Dossier

La carte d'achat toujours au banc d'essai

Article

La carte d'achat toujours au banc d'essai

Périmètre d'achat
Un large spectre de dépenses

K-BUY
La carte pour des achats non catalogables

Les atouts de la carte d'achat
Des gains qualitatifs

Témoignages

Patrick Dupont Directeur développement b to b, Ingenico
« Nous développons trois solutions conduisant à l'interopérabilité »

Alain Genet Chef du bureau politique, de soutien et des achats, DGA
« Étendre le nombre de cartes de 25 à 150 »

Michèle Biarrotte Responsable du développement des achats, Bristol Myers Squibb
« Les fournisseurs sont payés sous quatre jours »

Henry Alexandre Directeur adjoint de l'Agence centrale des achats, Minéfi
« La carte d'achat permet une dématérialisation complète »

Christelle Daven-Foucher Responsable du lancement de la carte d'achat, groupe Nestlé
« Réduire les achats sauvages et la charge administrative »

Patrick Deplaix Responsable e-commerce, Radiospares
« Un lien entre e-commerce et carte d’achat »

Lien Nguyen Dinh Chef des projets transverses b to b, Groupe Louvre Hôtels
« De la carte d’achat à la dématérialisation fiscale »

Interviews

Ghislaine Mihoub - Responsable du service finances-budget, Ville de Meudon
« Les porteurs de carte sont responsabilisés et valorisés »

Par la rédaction

Lien Nguyen Dinh Chef des projets transverses b to b, Groupe Louvre Hôtels

« De la carte d’achat à la dématérialisation fiscale »

« En adoptant la carte d'achat intégrée à notre  propre système de cartes de paiement et de fidélité, nos clients ont une plus grande visibilité et une  maîtrise accrue sur leurs achats. Exemple : une société va donner une carte à sa direction commerciale, avec un crédit de 1 million d'euros de dépenses d'hôtellerie. 500 000 euros sont destinés à Louvre Hôtels et le reste est réparti parmi d'autres fournisseurs. La somme sera partagée entre différents  collaborateurs qui auront droit à un budget limité de 10 000 euros. Il est également possible de  pré-définir le plafond des dépenses et les prestations autorisées : 4 000 euros pour l'hébergement seul pour la carte de tel salarié, 6 000 euros pour  l'hébergement et la restauration pour la carte de  tel autre salarié.
Pour nous, l'intérêt principal est que la carte mène à une dématérialisation totale du processus d'achat. Elle permet la dématérialisation administrative des données, c'est-à-dire leur échange via la plate-forme et leur intégration directe dans les ERP, ainsi que la réception de factures dématérialisées. Mais il faut toujours imprimer les factures et les archiver. La dématérialisation fiscale, avec la suppression du papier en fin de chaîne et la réduction des frais  d'archivage, n'est pas encore réalisée. Pour l'instant, les sociétés se contentent de la dématérialisation administrative et de celle du paiement. Nous réalisons des économies de traitement administratif,  de comptabilité et de traitement des factures.
Nous n'avons pas encore rentabilisé la carte en comparaison des investissements engagés mais nous pensons que les sociétés vont vraiment adopter ce mode de paiement. Nous avons aussi des intérêts économiques à ce modèle qui réduit nos coûts administratifs. Nous espérons que nos clients se mettront bientôt à la dématérialisation fiscale. Nous avons 150 contrats comprenant l'échange informatisé des données, parmi lesquels 20 sont en cours de couplage avec l'utilisation de la carte. Nous voulons accompagner nos clients palier par palier, les faisant passer progressivement de l'e-procurement à la carte d'achat en dématérialisation des paiements, puis à la dématérialisation fiscale ».

Portrait
Lien Nguyen Dinh (38 ans, maîtrise d'économie) a travaillé dans la banque et dans le commerce international. Pour Envergure puis pour le groupe Louvre Hôtels, elle a occupé les postes de responsable commerciale, de chef de produits commerciaux et maintenant de chef des projets transverses b to b.
En chiffres
Groupe Louvre Hôtels
Hôtellerie. Fusion des groupes Envergure et Concorde Hôtels
Chiffre d'affaires 2003 :
- 323,139 millions d'euros (Envergure)
- 222,6 millions d’euros (Concorde Hôtels)
Effectif : 600 personnes

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°286 - Octobre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play