Publicité
La Lettre des Achats - Avril 2009 N°171
Avril 2009

Management

Dossier

Performance achats : la course au cash

Les articles

Directions des achats
Des actions de court terme

Développement durable, innovation
Des indicateurs encore à construire

Autoroutes du Sud de la France
La performance se mesure en gains

Directions financières
Une surveillance renforcée

Supply chain financing
Le temps, c’est de l’argent

Indicateurs et reporting
Place à des mécanismes structurés !

Témoignages

Jérôme Tison - Responsable du contrôle de gestion achats - Bel
« Surveiller les stocks et le poste fournisseurs »

Michel Etling - Directeur administratif et financier - Compagnie parisienne de chauffage urbain
« Améliorer les conditions d’achat et la planification »

Jean-Pierre Joubert - Directeur des achats, Arnaud Vaz - Directeur financier - Hutchinson
« La crise met les achats sur le devant de la scène »

Pierre Muracciole - Directeur général adjoint économie et finances - Servair
« Une performance d’ensemble reste complexe à mesurer »

Laurent Guthmuller - Directeur des achats adjoint - Eiffage Construction
« Seuls les indicateurs financiers sont automatisés »

Par la rédaction

Michel Etling - Directeur administratif et financier - Compagnie parisienne de chauffage urbain

« Améliorer les conditions d’achat et la planification »

Comment se caractérise votre situation actuelle ?

Elle est marquée par les problèmes de liquidités : leur coût est devenu très élevé et lié au temps, rendant très difficile de trouver de la ressource à long terme pour un emprunteur privé. Mais les critères de performance achats ne varient pas. Nos achats laissent en effet peu d’alternatives, étant souvent très orientés « industrie mécanique et thermique », sur des marchés qui souffrent en Europe de la désindustrialisation. Peu de gens achètent aujourd’hui des chaudières thermiques de grande capacité, car peu d’usines nouvelles se créent en Europe de l’Ouest, et cette activité se situe maintenant dans les pays émergents. Côté matières premières et énergie, essentiellement fuel, charbon et gaz, nous achetons au cours du marché, en fonction des opportunités, et sommes conseillés par le groupe GDF Suez.

Dans ce contexte, quels sont vos objectifs ?

Depuis de la crise financière, nous réduisons les investissements et renforçons notre sélectivité, en reportant ce qui peut l’être. Sans pour autant céder sur les priorités de sécurité (employés, riverains, service public) et d’environnement. En termes de performance, nous avons deux attentes vis-à-vis des achats. D’une part, améliorer les conditions d’achat, en faisant progresser le taux de couverture par les contrats. D’autre part, améliorer la planification en achetant au plus tôt : le fournisseur apprécie d’être consulté en amont et de moins travailler dans l’urgence. Il est alors en mesure de nous faire bénéficier de ses gains de productivité et d’achat. Et nous y gagnons en qualité et en disponibilité de nos installations.


Portrait

Michel Etling (50 ans, HEC) est directeur administratif et financier de la CPCU. Il était auparavant directeur financier d’une filiale de Degrémont.

En chiffres

CPCU
Filiale du groupe GDF Suez Énergie Services et de la ville de Paris
Chiffre d’affaires : 400 millions d’euros
Effectif : 500 personnes
Montant des achats groupe : 300 millions d’euros
Effectif achats : 3 personnes en central

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°286 - Octobre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play