Publicité

Par la rédaction

Arnaud Perard - Directeur des achats - Fraikin

« Accélérer la transformation débutée il y a quatre ans »

« Accélérer la transformation débutée il y a quatre ans »

Quels sont vos objectifs en matière d’optimisation des achats ?

Nous poursuivons la structuration et la professionnalisation de nos achats, engagée depuis fin 2011 avec la création de la direction des achats groupe, afin d’accroître notre taux de couverture, le contrôle dès l’engagement des dépenses et optimiser notre panel fournisseurs. Nous souhaitons étendre nos politiques achats et ainsi réduire significativement le nombre de fournisseurs utilisés par le siège et surtout par notre réseau de 130 agences. Pour garantir une bonne mise en œuvre de ces politiques achats et gagner en efficacité opérationnelle, nous avons choisi de mettre en place un outil d’order to pay. Il nous permettra d’accélérer la transformation débuté il y a quatre ans avec la structuration des achats cœur métier, comme les achats d’investissement (châssis, carrosseries, groupes froids, grues, etc..) et les achats d’ateliers (pièces, lubrifiants, pneumatiques, outillages, etc..). Désormais, nous devons également couvrir les achats hors production. Cet outil guidera nos clients internes vers les fournisseurs sélectionnés ainsi que les conditions négociées au moyen de catalogues de prix.

Pourquoi ne pas avoir opté pour une solution du marché ?

Nous avons pris cette décision à l’issue d’une étude de cadrage et d’une analyse make or buy. Nous disposions en effet d’un socle solide, avec un ERP maison et un outil de worflow existant, sans compter sur notre équipe IT largement au fait de nos besoins métiers. Nous devrions être opérationnels d’ici quatre à six mois, avec un outil sur mesure. La conduite du changement sera en outre facilitée, nos utilisateurs étant déjà familiarisés avec l’interface de notre ERP maison. Les aspects budgétaires ont aussi guidé notre choix. En effet notre budget sera deux à quatre fois moins élevé sur un TCO à trois ans par rapport à une solution du marché. Opter pour le mode Saas impose de payer à vie une redevance à un éditeur avec des coûts évoluant selon la volumétrie. Nous aurons bien sûr à fournir d’importants efforts de spécification et de développement mais nous économisons l’effort de contractualisation et d’adaptation de l’entreprise à une solution de marché qui impose son modèle.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°286 - Octobre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play